Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

AMAPA

Horaires

Du lundi au vendredi, de 9 heures à 12h30 et de 14 heures à 17h30. Sauf le mardi après-midi.

Contact

AMAPA
5, rue des Cigognes
45 500 Gien
Tél : 02 38 67 62 11
Antenne de Châtillon
Centre médico-social
Rue de la Boyaudière
Tél. : 02 38 31 03 96
Email : saadchatillonsurloire@amapa.fr

AMAPA succède à Amélia...

Amelia

Depuis le mois de juillet, l’association Amélia n’existe plus ! Elle a été remplacée par l’AMAPA (Association Mosellanne d’Aide aux Personnes Agées). Nous avons interviewé Julie Maunoir, la Directrice des opérations pour la structure, afin d’en savoir plus.

L’association Amélia était le résultat de la fusion de deux associations déjà existantes : l’ADCL (Association d’Aide de Châtillon-sur-Loire) et l’ADG (Association d’aide du Giennois).
Les deux entités avaient décidé de s’unifier afin de créer une structure plus forte. Malheureusement, les efforts ont été vains. Quelques mois plus tard, quand Julie Maunoir a pris la responsabilité de la structure, il était déjà trop tard pour la sauver.
En mars 2019, Amélia a été confrontée à un redressement judiciaire.
Depuis, elle a été rachetée et est désormais gérée par l’AMAPA.
Grâce à la reprise de la gérance par cette entité, l’Association a pu récupérer la totalité des emplois (administratifs et aides à domicile).
L’AMAPA est un service national, dont le siège se situe en Moselle, qui œuvre sur tout le territoire.
La palette d’intervention de l’AMAPA est large et englobe plusieurs types d’accompagnements.
En ce qui concerne Gien et Châtillon, il s’agit d’une SAAD (Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile). Les missions traditionnelles gérées par les aides à domicile sont :
• L’aide à la toilette, le lever, le ménage, le nettoyage
• Les déplacements médicaux, l’aide aux courses, etc.
La SAAD intervient comme mandataire, c’est-à-dire gère le côté administratif entre un(e) aide à domicile (non employée par l’entité) et un bénéficiaire.
Elle intervient aussi en tant que prestataire où elle est en lien direct avec l’usager.
Chaque agence est dirigée par un(e) responsable d’agence.
A Châtillon, le bureau existe toujours, il n’est pas considéré comme une agence mais plutôt comme une permanence. Les locaux vont être réaménagés et restaurés prochainement afin qu’une permanence quotidienne puisse être mise en place à partir du mois d’octobre.
La permanence téléphonique reste ouverte du lundi au vendredi de 9 à 12 heures et de 14 à 17 heures.
Julie Maunoir tient à insister sur l’importance du métier d’aide à domicile : ”Ces personnes sont de plus en plus présentes pour le quotidien des personnes âgées et en situation de handicap. Leur présence est essentielle et ne se résume pas seulement à des tâches ménagères”.
Très courageus(e)s, les aides à domicile lèvent les personnes qui ne sont pas en capacité de le faire, leur préparent et leur donnent à manger, les écoutent. Elles comblent un manque et doivent faire preuve d’empathie et de bienveillance envers les usagers.
Prochainement, nous les rencontrerons au cœur de leur travail afin de connaître leur quotidien...

En savoir plus sur la nouvelle association Amélia

Amelia

Depuis le 1er janvier 2017, en conséquence de la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République), les deux associations d’aides à domicile des cantons de Châtillon et de Gien ont fusionné en une seule et même entité sous le nom d’Amélia.

Cette structure vient en aide aux personnes âgées, handicapées ou en perte d’autonomie. Elle intervient dans de nombreux domaines : l’aide et l’accompagnement à domicile, l’entretien domestique, les courses, l’entretien du linge, du logement mais aussi pour l’aide à la toilette, au levé et au couché, l’aide au repas et l’accompagnement social. Nouveauté : les travaux de jardinage sont, à présent, un service proposé par Amélia.
Ces services sont proposés dans les deux cantons. Il est possible de se rendre à Gien où se trouve le siège social, 5, rue des Cigognes ou encore à Châtillon où se trouve l’antenne d’Amélia au Centre médico-social. A Châtillon, tous les membres de l’Association sont bénévoles à part les employés, évidement. La plupart des membres sont des élus de Châtillon ou des communes alentour. Tous sont très investis et c’est aussi grâce à eux que l’Association peut perdurer.
« A Gien, on gère plutôt le côté administratif et financier et l’antenne de Châtillon vit pleinement au niveau du terrain et du relationnel », précise Vincent Ménard, le Directeur. Ce dernier est satisfait de cette mutualisation et de cette fusion qui ont bien des avantages administratifs, au niveau de la gérance mais aussi au niveau des idées.
« Ce changement nous permet de faire autant de choses en moins de temps puisqu’il n’y a désormais plus qu’une seule structure à gérer ».
De nombreux projets ont été mis en place : depuis juin 2017, un jardin seniors à Gien où les personnes âgées peuvent, dans un jardin commun, jouer, jardiner et ainsi, oublier la solitude et profiter des joies du plein air.
A Gien et à Châtillon, un atelier de socio-esthétique va voir le jour d’ici quelques jours. Une esthéticienne formée au niveau social viendra prodiguer des soins du visage, de manucure, de pédicure pour seulement 25 euros à l’année.
Autre projet : relation d’aide par l’animal. Une personne habilitée viendra accompagnée d’un chien et de cochons d’inde afin de créer un échange avec les personnes âgées et de faire des promenades. L’Association recherche des aides à domicile pour cette animation et, pourquoi pas, des bénévoles pour effectuer les trajets.
Vincent Ménard nous rappelle qu’il y a une baisse d’activité certaine, surtout sur le canton de Châtillon. De plus, les personnes manquent d’information quant à l’aide à domicile « On intervient souvent quand les gens n’ont plus le choix et qu’ils sont entièrement ou partiellement alités. Ce que l’on aimerait, c’est pouvoir anticiper davantage ».
Les aides financières sont multiples et il est intéressant que chacun puisse s’informer de celle à laquelle il peu prétendre.
L’aide peut passer par la caisse de retraite, par le Département via l’ADAPA (Association d’aide à domicile aux personnes âgées) ou encore par la mutuelle.
Quoi qu’il en soit, tous les renseignements peuvent être apportés par téléphone. Vous trouverez toutes les coordonnées dans la page ci-dessus.