Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

L'animal en ville

“Les Chats du cœur Châtillonnais”, une association qui aide les chats errants !

Publié le 24 mars 2021

C’est une réalité : des chats errants, il y en a beaucoup ! Beaucoup d’entre eux sont malades, affamés et surtout, pas stérilisés. C’est pour venir en aide à ces matous livrés à eux-mêmes que l’Association s’est créé.

Catherine Richard, la présidente de la toute nouvelle association “Les Chats du cœur Châtillonnais” née il y a tout juste un mois, est une amoureuse des chats.
Elle en possède six qui vivent chez elle sans compter ceux qu’elle nourrit dans son jardin, rue du Plateau, près du stade à Châtillon.
Avec deux autres bénévoles, elle a décidé de créer une association d’aide aux chats errants à Châtillon. Jean-François Viskup et Christine Georges sont respectivement trésorier et secrétaire de l’association.
Ils sont tous les trois déjà membres d’une association nommée “Amis pour la vie” dont le siège social se situe en Seine et Marne (77) qui défend la cause animale.
Il y a quelques temps, alors qu’elle effectuait une action “croquette” avec d’autres bénévoles de l’Association, Catherine a rencontré Emmanuel Rat, le maire de la Ville.
Il lui a alors suggéré la création d’une association dans la commune pour stériliser et nourrir les chats errants. Elle a accepté et a donc donné naissance aux “Chats du cœur Châtillonnais”. L’association a l’autorisation de trapper (attraper les chats dans des cages prévues à cet effet), sur la voie publique, les chats errants afin de les stériliser. Pour cette campagne qui a débuté il y a quelques jours, ils ont l’autorisation de faire stériliser 40 animaux.
Déjà huit ont été attrapés et stérilisés. Parmi eux, six femelles et deux mâles. Les femelles étaient, pour la plupart, enceintes et ont été avortées. Il y avait 21 chatons, en tout.
La stérilisation et l’identification de ces chats sont payées par l’association “30 millions d’amis” et par la mairie de Châtillon. Pour, ensuite, les nourrir, les bénévoles doivent récolter des dons. C’est pour cette raison que, le week-end des 1er et 2 avril, ils seront présents au magasin G20 pour une collecte.
Ils proposent aussi une adhésion à l’année à hauteur de 15 euros pour ceux qui le souhaitent. L’argent récolté servira à acheter des croquettes.
Après leur stérilisation, les chats se reposent dans un local prêté par la Mairie à l’ancien collège avant d’être remis en liberté. Une belle initiative qui permettra d’offrir une vie meilleure à ces félins de la rue.

Si vous recueillez des chats errants ou que vous connaissez des endroits où ceux-ci se réfugient, contactez Catherine au 06 69 68 77 58.

Des canisites pour une ville plus propre

Afin d’améliorer la propreté de la ville, la municipalité expérimente le système des canisites. En plusieurs points de la ville, des sites aménagés et signalés sont réservés aux chiens qui peuvent y faire leurs besoins. Attractifs pour les chiens, paysagés et régulièrement nettoyés, ces canisites apportent une solution au problème des trottoirs et des pelouses souillés par les déjections canines.

Les canisites de Châtillon-sur-Loire

« Ici, je fais ce que je veux » indique un joyeux petit chien sur le panneau qui signale le canisite du Champ de Foire. L’espace, entouré d’une petite clôture doublée d’une haie basse, est revêtu d’un matériau absorbant facile à nettoyer et attractif pour les animaux. De petits poteaux en bois ont même été prévus pour inciter les animaux à « lever la patte ». Les canisites de la rue de Beaulieu et de la rue du Cormier, plus spacieux, offrent, en plus des lieux d’aisance, des espaces de liberté aux chiens qui peuvent s’y ébattre librement.

Déjà mis en place avec succès dans de nombreuses villes, les canisites nécessitent l‘implication des maîtres qui devront inciter leurs animaux à faire leurs besoins là et pas ailleurs. Quelques semaines sont parfois nécessaires pour habituer l’animal à cette nouvelle routine mais le jeu en vaut la chandelle. Les déjections canines sont en effet un problème important en ville. Peu agréables à la vue, elles sont également dangereuses et peuvent provoquer des chutes.

Des panneaux « Non, pas ici » ont également été installés en différents points de la ville pour inciter maîtres et chiens à respecter les pelouses. Dans le cas où le chien ne parviendrait pas jusqu’au canisite, il est toujours possible de se munir d’un sac plastique et de ramasser les déjections de son compagnon à quatre pattes.

Où trouver les canisites ?
Les canisites de Châtillon-sur-Loire
Cliquer sur la carte pour l'agrandir


- Champ de Foire (près du point recyclage)

- route de Santranges (dans le petit parc)

- rue de Beaulieu (près de l’ancienne perception)

- rue du Cormier (non loin de la mairie)

Chiens errants

Lorsqu’un chien errant est capturé, il est gardé quelques jours dans le chenil municipal avant d’être transféré vers le refuge animalier de Chilleurs-aux-Bois.

Chiens dangereux

Afin d’être en conformité avec la loi, tous les propriétaires de chiens dits dangereux doivent déclarer leur animal à la mairie et suivre une formation pour obtenir un permis de détention de chiens de catégories 1 et 2.

Les chiens de 1ère catégorie sont les chiens d'attaque (Pitbulls, chiens assimilables aux chiens de race Mastiff et chiens d'apparence Tosa-Inu par exemple). Les chiens dits de 2ème catégorie sont les chiens de garde ou de défense (Staffordshire Terrier par exemple). Les Rottweiler et chiens d'apparence Rottweiler appartiennent à cette catégorie.

Sont également considérés comme dangereux les chiens désignés par le Maire ou le Préfet comme susceptibles de présenter un danger ou ayant mordu une personne.

L’attestation d’aptitude, délivrée à l’issue de la formation auprès d’un formateur agréé, est indispensable pour obtenir un permis de détention de chiens des catégories 1 et 2. Les contrevenants s’exposent à une peine de trois mois d’emprisonnement et à 3.750 euros d’amende ainsi qu’à la confiscation des animaux.

Liste des formateurs, ou copie du tableau des formateurs dans le Loiret : http://ingre.fr/home/files/arrete_habilitation_ok.pdf

Si vous avez perdu votre animal

La première chose à faire est de contacter la Mairie pour savoir si l’animal a été retrouvé. Les vétérinaires sont souvent les premiers prévenus par les particuliers comme par les services publics lorsqu’un animal perdu est repéré. Communiquez-leur la description de votre animal et le numéro de tatouage ou de puce. Contactez également le refuge de Chilleurs-aux-Bois qui accueille les animaux venus de tout le département. Si ces démarches ne donnent pas de résultat, l’envoi d’une annonce aux journaux et la pose d’affichettes est encore à tenter.

Contacts

Mairie de Châtillon
Tél. : 02 38 31 40 54

Refuge SPA de Chilleurs-aux-Bois
Rue de la Gare
45170 Chilleurs-aux-Bois
Tél. : 02 38 32 98 11
email: spachilleurs@orange.fr

Cliniques vétérinaires

Docteurs Jean-Luc Bouchard, Olivier Camus, Olivier Fiocre, Patrice Ract, Xavier Rizet, Soline Camus, Hélène de Laval-Rizet

Rue des Champtoux
45360 Châtillon-sur-Loire
Tél. : 02 38 31 40 10

Clinique Vétérinaire Jean-Michel François
Place de la République
45250 Briare
Tél. : 02 38 37 04 17

Clinique vétérinaire de Bonny-sur-Loire
Docteurs Paul Lucas, Jean-Sébastien Laizeau, Frédéric Augé, Estelle Maiti et Helena Laizeau
Zone artisanale Champagne
45420 Bonny-sur-Loire
Tél. : 02 38 31 70 00