Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

La Sterne et les balades natures

Nathalie et Bertrand Deshayes
Tél. : 06 78 53 03 86 (bateau)
06 76 31 81 62 (balades nature)
Email : navigation@mercilaloire.com

Châtillon-sur-Loire, La Sterne et les balades natures
Châtillon-sur-Loire, une halte de charme sur l’itinéraire de La Loire à vélo
Châtillon-sur-Loire, une halte de charme sur l’itinéraire de La Loire à vélo

La Loire et Châtillon mis en lumière dans un court-métrage !

La Loire et Châtillon mis en lumière dans un court-métrage !

Publié le 24 novembre 2020

Un court-métrage créé par Thibaut Vuillermet, compositeur Orléanais, met en images la Loire et Châtillon avec des clichés et des vidéos plus beaux les uns que les autres.

C’est à 18 ans que Thibaut Vuillermet a créé son premier morceau orchestral. Cette composition, il a souhaité la faire découvrir au grand public à travers son court-métrage “Impressions de Loire”.
Autodidacte, il est passionné de musique depuis toujours et a voulu créer un véritable projet : un film sur lequel serait mise en scène sa musique ! Un réel aboutissement pour lui. Originaire de Châteauneuf-sur-Loire, il est aussi amoureux de la Loire qu’il a tenu à raconter dans son film et dans sa musique remplis d’émotions.
Quand il a donné vie à cette musique, elle racontait l’histoire de la Loire, de la source à l’estuaire. “Pour aller au bout du projet, il fallait créer un film”, explique Thibaut. C’est pourquoi il a tenu à associer beaucoup de personnes à ce projet et à révéler les trésors de notre patrimoine.
Le film s’ouvre sur le pont Royal à Orléans, en passant par Nantes, mais aussi par Briare et Châtillon où “La Sterne”, le bateau de Bertrand Deshayes, est filmée à différents endroits : en plein dans la cascade de l’île d’Ousson, naviguant sur le pont –canal et au milieu de la Loire.
Des images et une musique orchestrale d’une qualité exceptionnelle qui retracent les plus beaux endroits du fleuve.
La vidéo a été mise en ligne sur Youtube dimanche, elle a déjà été vue et partagée par plus de 3000 personnes. Une vraie récompense pour Thibaut qui a rendu ce court-métrage public afin de le faire partager à tous ceux qui aiment la Loire et pour le rendre accessible à tous.
Son œuvre, il aimerait la partager prochainement par le biais d’événements vivants avec un orchestre symphonique et un cinéma-concert en direct. Ce serait notamment un projet à envisager pour le festival de Loire à Orléans.
En attendant, vous pouvez visionner la vidéo en bas de cette page. Belle découverte !


Se familiariser avec les plantes sauvages comestibles avec Nathalie Deshayes !

Se familiariser avec les plantes sauvages comestibles avec Nathalie Deshayes !

Publié le 28 octobre 2020

Depuis un peu plus d’un an, Nathalie Deshayes vous invite à la découverte de son univers : les plantes sauvages comestibles. Nous avons testé pour vous la balade à la rencontre des végétaux qui nous entourent, un moment en totale osmose avec la nature.

Nathalie Deshayes est passionnée par la nature et, tout particulièrement par les plantes. Mais, pas n’importe quelles plantes... Celles que vous qualifiez de mauvaises herbes, que vous arrachez, tondez ou encore auxquelles vous ne prêtez même pas attention lorsque vous marchez, Nathalie les cuisine, les sublime et vous confie leurs vertus.
Ce dimanche, en guise de petit-déjeuner, les participants à la balade proposée par Nathalie ont goûté des cynorrhodons, des prunelles, des cenelles d’aubépine. En deux heures, nous avons découvert une quinzaine d’espèces en parcourant moins de 500 mètres autour de Mantelot, en bord de Loire.
La nature est un vrai garde-manger. Il y en a pour tout le monde, pour tous les goûts et pour toutes les recettes. Et, en plus, c’est gratuit ! Aucune raison donc de ne pas se laisser tenter par une délicieuse soupe d’orties qui vous réconfortera cet hiver. En plus, c’est bon pour la santé : “L’ortie est plus riche en protéines que le soja. Elle contient tous les acides aminés”, précise Nathalie.
Après des études d’écologie et d’éducation à l’environnement, Nathalie connaît les plantes sur le bout des doigts. Elle passe la plupart de son temps à les observer, à regarder leur évolution et ne se promène jamais sans son guide. Pour les balades nature qu’elle propose, c’est elle, la guide. Deux, trois coups d’oeil au sol et en quelques minutes, elle repère de la pimprenelle, du plantain, de la tanaisie ou encore du lierre terrestre. Autant de plantes qu’elle utilise pour cuisiner.
En plus d’avoir une très large connaissance de la flore, Nathalie est aussi une excellente cuisinière. Elle a été à la tête de deux restaurants en Sologne et à Orléans pendant de nombreuses années. Sa quiche aux jeunes pousses d’automne est à tomber, les sablés au lierre terrestre goûtés en fin de balade ont fait l’unanimité. Ses recettes, insolites et très goûteuses sont devenues incontournables sur Facebook et sur son blog (cf en bas de l’article). Chaque semaine, elle écrit un ou plusieurs articles dans lesquels elle présente une ou plusieurs plantes.
Elle y décrit leur aspect, l’utilisation qu’on peut en faire et détaille les spécificités de l’espèce pour que ceux qui souhaitent se lancer dans une cueillette, ne s’y trompent pas.
En effet, les plantes comestibles demandent une grande observation. Certaines se ressemblent mais ne sont pas comestibles. Elles peuvent même être toxiques voire mortelles. Elle tient donc à mettre en garde et invite les novices à commencer par des plantes facilement identifiables tels que le pissenlit, connu de tous, la pâquerette ou encore l’ortie.
L’exercice de l’écriture est devenu essentiel pour elle. Mêler son rêve de jeune fille : l’écriture d’un livre, et son amour pour la nature et la cuisine vont bientôt devenir réalité. En effet, Nathalie finalise actuellement son ouvrage intitulé “40 plantes sauvages comestibles, 40 recettes”. Il sera disponible en décembre au prix de 29 euros. Vous pourrez l’acheter pendant les sorties et les cueillettes avec Nathalie, sur le bateau “La Sterne” mais aussi dans les librairies de la Région. Cela fait quatre mois qu’elle y travaille. Ce livre, elle l’a voulu accessible à tous, à la fois ludique et beau ! “Je voulais un livre qui soit aussi un joli objet. J'ai donc choisi un format A4 avec une couverture rigide et fais appel aux talents d’une illustratrice d’Olivet”, sourit-elle. Partager et transmettre son savoir, sensibiliser le public à la richesse de la flore sont essentiels pour Nathalie. Prochainement, elle souhaite aussi mettre en place des formations plantes sauvages à plus grande échelle, nationalement peut-être.
En attendant, vous pouvez la retrouver un dimanche par mois à Châtillon pour les sorties plantes sauvages. Ses recettes et présentations de plantes sont disponibles sur son blog : plantes-sauvages-comestibles.com ainsi que la multitude d’activités proposées autour des plantes sauvages.


“La Sterne” navigue de nouveau sur les flots...

baladesterne

Depuis le jeudi 21 mai, “La Sterne” a repris du service. Le bateau de Loire vous embarque pour une balade au pont-canal de Briare jusqu’au 31 mai. A vos réservations pour avoir la chance de profiter de cette balade naturelle, historique, dépaysante et apaisante...

Après plus de deux mois à l’arrêt, “La Sterne” vous invite, de nouveau, à son bord.
Le clapotis de l’eau, le chant des oiseaux, la fraîcheur de la nature n’attendent que vous !
Bertrand, le capitaine, vous propose une balade sur l’eau à la découverte du pont-canal de Briare, de son architecture et de son histoire.
De Châtillon à Briare, cette promenade fluviale de deux heures vaut le détour. Nous n’avons pu résister à la tentation de la tester pour vous !
C’est au port de Châtillon que nous avons embarqué, emplacement numéro 20 pour être très précis. Nous avons pris place à bord de la toue avec un couple de retraités venu de Fleury-les-Aubrais.
Afin de respecter le protocole sanitaire, le nombre de passagers est limité à neuf personnes plus le pilote.
Sur de confortables coussins et avec un beau soleil printanier, cette balade en bateau est un moment de détente et de sérénité absolues.
Nous avons eu la chance de bénéficier des connaissances de Bertrand. Ainsi, grâce à ses explications, nous en avons appris un peu plus sur la Loire qui est un fleuve mais aussi une rivière, nous avons refait son trajet depuis sa source au Mont-Gerbier-de-Jonc jusqu’à Saint-Nazaire où elle se jette dans l’océan.
Il nous a raconté l’histoire du canal depuis sa construction, les différents bateaux qui y naviguaient pour le commerce et nous avons appris, qu’au siècle dernier, Orléans était la capitale du sucre. En bref, Bertrand est incollable !
Au cours de notre balade, nous avons croisé quelques habitants des berges du canal : canards, bergeronnettes et même un paon, confortablement perché dans un arbre.
Vous aurez le temps d’apprécier le paysage et, si le temps s’y prête, de faire une petite halte gourmande à la chocolaterie “Chocolats et Chimères”. Les macarons y sont délicieux !
Les écluses étant actuellement fermées, il faudra encore patienter un petit peu pour retrouver Bertrand sur la Loire avec son bateau. Pas trop quand même puisqu’à la mi-juin, les balades en Loire reprendront.
Les réservations sont d’ores et déjà ouvertes ! Le batelier a déjà prévu plusieurs trajets sur le fleuve notamment un petit nouveau : le grand huit !
Une balade de trois à quatre heures au départ de Mantelot. Elle se fera dans un sens au printemps et dans l’autre à l’automne.
Le trajet depuis le camping des Combles est toujours d’actualité. Il est aussi possible de privatiser le bateau pour une après-midi ou une soirée.
Pour embarquer sur le bateau, les passagers doivent être munis de masques (à partir de 11 ans). Du gel hydroalcoolique est mis à disposition et le bateau est désinfecté après chaque balade.
Réservations au 06 78 53 03 86 ou sur le site www.legirouet.com

baladesterne


Des plantes sauvages comestibles tout autour de vous !

baladesterne

Le confinement que nous vivons depuis maintenant plus de 4 semaines est l’occasion de profiter de jolies balades dans les nombreux chemins de la Ville. L’occasion aussi de vous ravitailler en plantes sauvages comestibles sur les conseils de Nathalie Deshayes.

L’année dernière, nous vous présentions Nathalie Deshayes. Grâce à des études d’écologie et d’éducation à l’environnement, elle connaît la flore sur le bout des doigts.
Ainsi, sur sa page Facebook, elle nous propose de nombreuses recettes à partir de plantes sauvages comestibles. Des plantes que l’on trouve presque partout et aux nombreuses vertus.
En cette période de confinement, elle multiplie les vidéos et les recettes plus appétissantes les unes que les autres : salades de primevères, crème de pois cassés au plantain, infusions d’orties, d’aubépine, glace aux fleurs de prunelier, gelée aux fleurs de pissenlits.
Nathalie cuisine des centaines d’espèces de plantes. Pas besoin de faire des kilomètres pour trouver de quoi remplir son assiette.
“En marchant 2 kilomètres au bord du canal latéral, j’ai trouvé 50 espèces différentes comestibles”. Largement de quoi faire !
Comme il n’est pas toujours évident de reconnaître les plantes, Nathalie nous donne quelques conseils de récolte et des plantes que nous ne pouvons pas confondre avec d’autres...
Le pissenlit : il se trouve dans tous les jardins et on peut aussi bien manger ses feuilles que ses fleurs. Il se consomme en salade cru ou cuit. Il est amer mais on l’appréciera si on apprécie l’endive, par exemple.
L’ortie : c’est encore le moment pour la cueillir. Elle pousse dans les endroits riches et l’on peut ramasser ses jeunes pousses toute l’année. Il faut, évidemment, se munir de gants.
Elle se mange classiquement en soupe mais on peut aussi en faire un délicieux pesto.
La pâquerette : il y en a partout ! On peut manger ses feuilles et ses fleurs en salade, en omelette, dans des gaufres. Elle apporte un côté décoratif très chouette.
Sur la page “Plantes sauvages comestibles au quotidien”, vous retrouverez plein d’autres recettes. Nathalie a même un site Internet où tous les articles sont répertoriés alors, n’hésitez pas https://plantes-sauvages-comestibles.com/ ! C’est le moment de prendre du temps pour vous intéresser à ce que notre belle nature nous offre et qu’on ne prend pas toujours le temps d’observer !
Nathalie espère reprendre ses balades très bientôt et vous en apprendre un peu plus sur les plantes comestibles. Vous retrouverez, en dessous de cet article, le programme des sorties et animations prévues par Nathalie en 2020 (sous réserve des décisions gouvernementales).

baladesterne


Nous avons testé pour vous “La Sterne”

baladesterne

Aux côtés de Bertrand, notre batelier pirate, nous avons testé pour vous la balade sur la Loire à bord de “La Sterne”. Un voyage au fil de l’eau sur ce bateau traditionnel et authentique.

Depuis près de deux mois, une toue sablière est venue embellir le paysage exceptionnel de Mantelot, bien connu pour son écluse classée au Patrimoine des monuments historiques. Du mercredi au dimanche, Bertrand vous fait naviguer sur la Loire à la découverte de cette belle nature qui s’offre à vous.
Gardez les yeux grands ouverts, tout près de vous, la sterne et le guépier d’Europe ont fait leurs nids. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises, la Loire regorge de trésors et de découvertes.
Grâce à notre capitaine à l’oeil affûté, nous n’avons rien manqué de la faune qui borde le fleuve. Chaque rive, chaque coin de sable nous a été expliqué.
Bertrand est un sacré personnage, bandana façon corsaire, sarouel et t-shirt, à l’effigie des bikers de Loire. A l’abordage, le ton est donné ! Un aventurier pieds nus amoureux de la Loire, de la nature et de tout ce qui s’y rapporte... La Loire, il la connaît bien, très bien même. Cela fait 20 ans qu’il y navigue et la préserve. Il est, par ailleurs, très engagé pour valoriser le patrimoine de cette région qu’il affectionne tant.
Notre balade sur la Loire que nous connaissons pourtant très bien, s’est apparentée à un voyage hors du temps. Si vous avez envie de vous déconnecter pour quelques heures ou juste le temps d’un aller-retour entre l’écluse de Mantelot et le camping des “Combles”, c’est la sortie idéale.
Comme nous l’a appris notre marin, à Châtillon, grâce aux barrages et aux canaux il y aura toujours de l’eau pour naviguer en Loire. Il nous l’a d’ailleurs prouvé en sondant le fond de l’eau.
“La Sterne” est à Mantelot jusqu’à fin octobre au moins, voire début novembre. Après ça, Bertrand et sa femme, Nathalie, prendront la flotte vers d’autres aventures et d’autres fleuves lointains pour la période hivernale. Ils reviendront au printemps. On compte sur Bertrand pour de nouveaux beaux projets : chez lui, ça fuse. Il en compte au moins dix à la seconde !...
Vous trouverez toutes les informations concernant les balades sur le site Internet www.legirouet.com