Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

La société de chasse

L’association de chasse de Châtillon-sur-Loire a été créée dans les années 70 par Bernard Bedu. Elle est affiliée à la Fédération des Chasseurs du Loiret.

L’association dispose de 350 km2 autour de Châtillon-sur-Loire. Le samedi matin est consacré à la chasse au chevreuil en battue.
Le dimanche, lâchers de faisans et chasse libre

Bureau

Jean-Jacques Morin, Président
Pierre Oblet, vice-Président
André Roblin, Trésorier
Alain Boistard, Secrétaire

Contact

Jean-Jacques Morin, président
Tél. : 02 38 31 13 79

“La Loire propre” rassemble de plus en plus de bénévoles...



L’opération “Loire propre” lancée en 2010 a eu lieu pour une 11ème édition. Le samedi 7 mars, à Châtillon, 45 personnes se sont réunies pour nettoyer les bords de Loire. Une bien belle initiative qui, chaque année prend de l’ampleur au plus grand bonheur de dame nature.

L’enjeu de la pollution pour l’écologie et les milieux aquatiques est de plus en plus dans l’esprit de chacun. Cela s’est ressenti cette année pour l’opération de nettoyage des bords de Loire. En effet, 35 adultes et une dizaine d’enfants ont participé à l’événement.
De quoi donner le sourire et de l’espoir à ceux qui sont à l’initiative de cette opération : les chasseurs puis les pêcheurs associés ensuite. Conscients des conséquences désastreuses qu’une “simple” bouteille en plastique peut avoir sur des dizaines d’espèces animales, ils continuent à mener leur combat. Un combat qui est du devoir de chacun pour, dans un premier temps, respecter la nature mais aussi, dans un second temps, s’offrir à soi-même une hygiène de vie meilleure.
Comme nous l’expliquions précédemment dans un autre article, l’issue fatale de la pollution concernera directement l’homme et l’ensemble des êtres vivants de la planète.
C’est donc armés de gants, de bottes et de gilets réfléchissants que tous se sont jetés à l’eau. La métaphore n’est pas exagérée tant la Loire est haute actuellement. Difficile de nettoyer les bords sans se mouiller les pieds voire un peu plus. Certains en ont d’ailleurs fait les frais mais, en gardant le sourire.
Des Hautes-Rives en passant par le camping, Mantelot et en rive droite également, les bords de Loire ont été passés au peigne fin par les bénévoles qui ont ramassé environ 5m3 de détritus. Des bouteilles en verre, en plastique, des pneus et bien d’autres objets ont été retirés du fleuve. “C’est moins que l’année dernière”, expliquent les habitués.
Une probable prise de conscience mais, également, une Loire bien trop haute pour que les bénévoles y découvrent toutes les ordures laissées par les personnes malveillantes.
Un bilan positif tout de même et une matinée sous le soleil dès la première heure. C’est d’ailleurs dans cette même ambiance conviviale que s’est terminée l’opération par un petit encas au camping.


La Loire propre revient pour une 11ème édition



Il y a 11 ans, Francis Quetard lançait l’opération “Loire propre” dans le département du Loiret. Très vite, l’opération a été étendue à de nombreux autres départements. Elle perdure aujourd’hui grâce à la mobilisation de tous...

Francis Quetard est le président de l’association des “Chasseurs de Loire”. Pour ce loisir, il a l’habitude de se promener au bord du fleuve et avait remarqué les détritus qui s’y accumulaient. Il a donc décider de lancer l’opération “Loire propre” avec les autres membres de l’Association. Pour cette première édition, des petits groupes se sont formés et ont nettoyé les bords du fleuve dans tout le Loiret.
L’année suivante, cinq départements se sont associés à l’opération. En 2012, l’opération “Loire propre” s’est menée de sa source, au Mont-Gerbier-de-Jonc, à son embouchure, à Saint-Nazaire. Douze départements où passe la Loire, donc de l’Ardèche à la Loire-Atlantique, participent aujourd’hui au nettoyage du plus long fleuve de France.
Après seulement deux éditions, l’opération est devenue nationale et rattache aujourd’hui encore d’autres départements non traversés par la Loire : la Baie de Somme et le Nord-Pas-de-Calais.
Une réelle satisfaction pour Francis et tous les défenseurs de la nature. Les associations et les fédérations de chasse ont été les premières à répondre présentes à l’appel, suivies des pêcheurs, randonneurs,
cyclotouristes, amateurs de canoë-kayak, cavaliers-randonneurs et des mariniers de Loire. Aujourd’hui, le nettoyage de la Loire qui a lieu le premier samedi de mars, rassemble des personnes de tous horizons.
A Châtillon, ce sont essentiellement des riverains, des gens qui aiment la nature et le fleuve qui participent et, il faut le noter, depuis quelques années de plus en plus de jeunes conscients de l’enjeu pour l’écologie et pour les milieux aquatiques.
Prenons l’exemple d’une bouteille en plastique qui met plusieurs centaines d’années à se décomposer. Le chemin de cette bouteille jetée dans la Loire ou sur ses rives n’est pas très compliqué à suivre. Lors des crues du fleuve, elle rejoindra directement l’Océan et terminera dans l’estomac d’un mammifère marin ou d’un poisson. Vous avez deviné la suite ! C’est cette issue fatale et dangereuse pour la santé de tous les êtres vivants que les bénévoles souhaitent éviter.
L’année dernière, sur tout le département du Loiret, les différentes équipes de bénévoles ont ramassé 200m3 de détritus soit presque 29 bennes entières de pneus, bouteilles en plastique, batteries de voiture, stylos, briquets et même de plaques de phyto-ciment amiantées.
Voici le message qu’aimerait faire passer Francis :
“Venez nombreux pour ramasser un maximum de détritus qui ne pollueront pas le fleuve et l’océan. Nous devons être vigilants à ne rien jeter dans la nature et à la respecter”!
Le ramassage aura lieu le samedi 7 mars en 17 points de rendez-vous que vous retrouverez sur l’affiche. A Châtillon, rendez-vous dès 8h30 au pont, rive sud.