Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Le Châtillonnais, journal municipal

le bulletin municipal de Châtillon-sur-Loire

Le Châtillonnais est le journal municipal de Châtillon-sur-Loire.
Le magazine paraît une fois par an, en janvier, une lettre paraîtra en juillet. Ces publications sont distribuées dans toutes les boîtes à lettres de la Commune.
Il est également disponible à la Mairie.

Au sommaire du n°41 (janvier 2021) :

-Retour en images sur les moments forts de l’année
- Hommage à Liliane Larmoyer
- Le combat gagné d’Emmanuel Rat
- Municipalité : entretien avec Francette Dumas, les finances, les travaux
- La Communauté de communes
- L’accompagnement aux démarches administratives
- L’informatique avec Jocelyn
- Au cœur de la commune : Lolita Nardone
- Rencontre avec Alain Pinon, Conseiller municipal
- Les associations et les bénévoles

Consulter Le Châtillonnais n°41 »

Consulter Le Châtillonnais n°40 »

Consulter Le Châtillonnais n°38 »

Consulter Le Châtillonnais n°37 »

Consulter Le Châtillonnais n°36 »

Consulter Le Châtillonnais n°35 »

Consulter Le Châtillonnais n°34 »

Consulter Le Châtillonnais n°33 »

Consulter Le Châtillonnais n°32 »

Consulter Le Châtillonnais n°31 »

Consulter Le Châtillonnais n°30 »

Consulter Le Châtillonnais n°29 »

Consulter Le Châtillonnais n°28 »

Consulter Le Châtillonnais n°27 »

Consulter Le Châtillonnais n°26 »

Consulter Le Châtillonnais n°25 »

Consulter Le Châtillonnais n°24 »


Le Châtillonnais arrive dans vos boîtes…





Le 41ème numéro du Châtillonnais sera dans vos boîtes dans quelques jours. Le magazine municipal vous informe depuis 25 ans sur la vie de la commune.

C’est en 1995 que la commune lance son premier magazine municipal avec l’élection d’Emmanuel Rat comme maire de la Ville. En 2000, il devient le Châtillonnais, celui que vous connaissez tous aujourd’hui. C’est Liliane Larmoyer, journaliste et Conseillère municipale disparue l’an passé, l’initiatrice du Châtillonnais.
Auparavant, il existait déjà mais était très succinct et formel. Grâce au professionnalisme de Lili, il est devenu un magazine à part entière. Un magazine dans lequel les acteurs de la ville sont mis en valeurs, les associations peuvent s’exprimer, notamment.
Son investissement et son idée de transformer le bulletin municipal existant ont donné un tout autre relief à ce support de communication dont la maquette a toujours été réalisée par une de ses amies, Véronique Nouailhetas.
Le Châtillonnais s’est fait une belle notoriété : ce numéro de janvier 2021 est le 41ème, c’est dire s’il s’est inscrit dans les habitudes.
A présent, et pour la troisième année, c’est François Weil-Picard, médecin et Conseiller municipal qui est seul aux commandes. Auparavant, ils se partageaient la réalisation avec Liliane Larmoyer et Virginie Brancotte qui y a contribué pendant 10 ans.
Ce Châtillonnais est un numéro un peu spécial ! En effet, l’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire, l’hospitalisation du maire et de son premier adjoint. Une grande partie du magazine leur est donc consacrée ainsi qu’aux services de la mairie.
Les sujets choisis résultent d’un travail en commun entre le maire, Emmanuel Rat, Francette Dumas, la Directrice générale des services, la commission communication et les élus de la commune. Les sujets traités ne sont plus tout à fait les mêmes depuis que le magazine est devenu annuel, il y a quatre ans. Par manque de place, il faut faire des choix et le site Internet, mis à jour chaque semaine, renseigne sur des informations et actualités de manière plus régulière. Le Châtillonnais traitera, quant à lui, plutôt des articles de fond, avec une analyse plus approfondie.
Les deux sont donc complémentaires ! En consultant, à la fois, le magazine et le site, vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin.
Dans ce numéro, vous ne trouverez pas l’agenda des manifestations de l’année à Châtillon et sur le territoire de la Communauté de communes Berry-Loire-Puisaye, l’incertitude restant entière avec la Covid-19.
Cependant, malgré certains changements, François Weil-Picard espère que ce magazine permettra la mise en valeur des acteurs de la commune et de la réalisation des projets.
De nombreux Châtillonnais ont apporté leur contribution à la rédaction du magazine en proposant des articles. Sans oublier un émouvant clin d’oeil à celle sans qui le Châtillonnais n’existerait pas : Lili. Sa fille, Sophie, a rédigé un article sur Strange, le festival emmené par l’Artscène avec à sa tête, Germain Berton, que Lili affectionnait tant.


Le Châtillonnais 2020 !





Quarante numéros, presque 20 ans d’existence : le Châtillonnais, magazine d’information de Châtillon-sur-Loire est bien connu de tous ! Le numéro de janvier 2020 vient d’être distribué dans tous les boîtes, vous n’avez plus qu’à vous plonger dans l’actualité châtillonnaise !

En Une, une photo du pont : la préoccupation de tous les Châtillonnais qui, désormais, peuvent souffler même l’hiver. Il est OUVERT et le restera ad vitam aeternam, soyez rassurés ! C’est d’ailleurs avec ces mots que le Maire, Emmanuel Rat, ouvre son Edito dans le magazine de cette nouvelle année 2020 et fait le bilan de l’an passé.
Nous en avons parlé il y a deux semaines, les travaux du pont sur la Loire avancent à un bon rythme et les délais sont respectés. Un article est consacré à l’ouvrage dans le Châtillonnais.
Les finances et le budget de la Ville : voici un autre sujet traité dans ce magazine. Grâce à des tableaux et des schémas précis, vous pourrez mieux comprendre le fonctionnement des différents budgets.
La Poste, remplacée par l’Agence postale communale, en êtes-vous satisfaits ? Le Conseil municipal a œuvré pour que ce service perdure dans la Commune. A présent, ce qui pourrait s’apparenter à une maison des services, a pris place dans l’ancien Office de Tourisme. Un lieu où vous pouvez poster votre courrier, effectuer vos retraits, vous servir d’un ordinateur pour vos démarches mais aussi, découvrir des expositions, avoir des informations sur les animations. Un lieu d’accueil où Joëlle, Noëlle et Pascale se font un plaisir de vous recevoir, vous renseigner et vous conseiller.
Les services techniques, nous vous en parlons régulièrement sur le site. Leur travail mérite bien un article dans le Châtillonnais.
Les créations paysagères d’Aurélien Pilato sont, dans ce numéro, plus particulièrement, mises à l’honneur.
Les travaux des bâtiments, de voirie et le fleurissement sont également abordés.
Il est question du collège et des gymnases, des nouveaux habitants, des étudiants en formation à la Maison de santé.
On lira aussi le portrait de Simon Bailly, ancien élève du collège Pierre Dézarnaulds, devenu dessinateur.
On pense bio, écolo et circuits courts grâce à la page dédiée à l’AMAPP, aux produits locaux et aux plantes comestibles. On n’oublie pas non plus les commerçants et les associations.
Ca bouge à Châtillon, et c’est tant mieux !
Un Châtillonnais réalisé par François Weil-Picard, rédacteur en chef qui a longtemps travaillé en duo avec Liliane Larmoyer. Depuis deux numéros, il a repris le flambeau seul avec la contribution de plusieurs rédacteurs bénévoles.


17 ans de Châtillonnais…

Chaque année, les Châtillonnais reçoivent dans leurs boîtes à lettres, un magazine : « Le Châtillonnais ». Celui-ci regroupe les événements passés au cours de l’année, informe sur les associations, la vie de la Ville, les travaux, les nouveaux équipements.

Voilà 17 ans que ce support très apprécié des habitants existe et 17 ans que Liliane Larmoyer, Conseillère municipale et journaliste, est aux commandes. Avec Virginie Brancotte, journaliste, et principale rédactrice des articles, elle œuvre à ce que Châtillon, ses associations, ses artistes et tous les événements soient mis en valeur.
Cette idée de magazine a été lancée par Liliane, elle-même. Le plus vieil ancêtre du Châtillonnais, « Chez nous à Châtillon », a existé de 1978 à 1996. Fait à la machine à écrire, par les services de la Mairie, il a, ensuite, été remplacé par un autre magazine appelé « Châtillon-sur-Loire ». C’est en 2000 que voit le jour le premier Châtillonnais. Beaucoup plus détaillé que ses prédécesseurs qui, eux, n’étaient composés que de quelques pages.
Grâce à sa grande expérience du journalisme et au poste de rédactrice en chef qu’elle a occupé pendant 20 ans, pour elle « c’était facile ! », sourit-elle. Sa façon à elle de s’impliquer dans la vie châtillonnaise qu’elle ne suit pas toujours de très près puisqu’elle partage sa vie entre Paris et Châtillon où elle vient pour les week-ends et les vacances.
François Weil-Picard, Conseiller municipal et médecin, apporte aussi sa contribution depuis de nombreuses années. C’était d’ailleurs déjà le cas avant l’arrivée de Liliane puisque depuis 1983, il s’occupait du bulletin municipal. Il est rédacteur en chef du magazine aux côtés de Liliane. Patricia Legras et Colette Baron, elles aussi Conseillères municipales participent rédaction d’articles depuis quelques années.
Les nombreuses associations de la Ville sont aussi très investies et rédigent, depuis les débuts du Châtillonnais, des articles sur la vie de leurs associations.
Le choix des photos, le contenu, la présentation sont gérés par Liliane avec validation du Conseil municipal. Elle relit minutieusement chacun des articles proposés, les corrige, les valide. Ce travail : Liliane peut le faire à distance grâce à Internet. Elle peut ainsi communiquer avec des dizaines de personnes pour récolter les informations nécessaires à la réalisation de la maquette. Cette dernière est faite par une maquettiste, Véronique Louailhetas, avec laquelle elle a travaillé de nombreuses années, et qui à Toulouse tout comme l’imprimeur.
Le prochain numéro sera distribué dans les boîtes à lettres à partir du jeudi 4 janvier.
Cette année, comme l’année passée, vous ne recevrez qu’un numéro annuel. Le Comice sera, bien entendu, la une de ce numéro tout comme les 10 ans du PACT (Projet artistique et culturel de territoire).
Pour Liliane, ce numéro sera le dernier. L’heure est venue de céder la place à qui voudra bien la remplacer.