Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

« Le Grand débat » : réactions plutôt mitigées !



Dans le cadre du « Grand débat national » engagé par le Gouvernement depuis le 15 janvier et jusqu’au 15 mars, les habitants des communes françaises ont la possibilité de s’exprimer par le biais de réunions d’initiatives locales. A Châtillon, l’événement a eu lieu le vendredi 22 février.

Une quarantaine de personnes dont Emmanuel Rat le Maire ; Gérard Galfano, premier adjoint et Catherine Letonnelier, adjointe à la Culture ont participé au « Grand débat national » encadré par Stéphane Letonnelier, délégué du Préfet à la politique de la Ville dans le Département du Cher et sapeur-pompier volontaire à Gien.
C’est autour du thème « L’Etat et l’organisation de ses services publics » que les personnes présentes ont pu débattre.
Avec un questionnaire à disposition, la charte et un guide, les personnes se sont installées par groupes de cinq ou six autour de tables rondes.
Première déception unanime : un thème imposé.
Pendant une trentaine de minutes, chacun a pu exposer ses idées, les argumenter et répondre aux questions posées par le Gouvernement sur un fiche individuelle.
Une personne du groupe était chargée de rapporter les échanges du groupe.
A l’unanimité encore, les participants ont fortement regretté le questionnaire.
J’ai, moi-même, participé à ce débat et pris le micro en tant que rapporteuse.
A ma table, une seule personne a choisi de remplir le questionnaire « imposé ». Ce que souhaitaient les citoyens : un vrai débat où de multiples sujets auraient pu être abordés.
Cependant, beaucoup de remarques et de propositions d’amélioration ont été faites notamment concernant les transports, presque inexistants dans nos communes rurales. Les administrations trop peu présentes dans nos campagnes, les cartes-grises réalisables uniquement sur Internet. La formation éventuelle, par des agents, à Internet.
Sans oublier la désertification médicale, les grandes difficultés pour rencontrer un spécialiste et obtenir un rendez-vous dans un délai correct sans faire des centaines de kilomètres.
Les Châtillonnais ont eu beaucoup à dire et ont exprimé leur insatisfaction à de nombreux niveaux… Un second débat pourra être envisagé à la demande des habitants, mais il ne reste plus beaucoup de temps étant donné que le débat sera clos en date du 15 mars.



Aux voeux du Maire

Le lundi 28 janvier, Emmanuel Rat, le Maire, conviait ses administrés au Centre socio-culturel pour la cérémonie des voeux. Salle archi-comble et une bonne touche d’humour, comme toujours !

La cérémonie des voeux a débuté assez tristement. Le Maire a tenu à rendre hommage à Patrick Desbois, le Maire de Beaulieu, disparu une semaine plus tôt. L’assistance a observé une minute de silence en sa mémoire.
« C’était une personne avec un grand coeur », a confié Emmanuel Rat.
Il a, ensuite, rappelé les feux de poubelles volontairement allumés sur la Commune à l’automne. Il a tenu à souligner l’efficacité de la Gendarmerie qui a, très vite, identifié les malfrats.
Autre service public remercié : les pompiers. Ceux de Châtillon ont effectué 350 sorties cette année, presque une par jour. Le Maire a ainsi invité ceux qui le souhaitaient à s’engager comme bénévole auprès du Centre de secours. Alain Bertrand, le président de la Communauté de communes a été salué pour son investissement et sa disponibilité.
Les associations châtillonnaises ont été vivement remerciées : « On vous soutiendra toujours », a ajouté le Maire. Malgré les baisses de dotations de l’Etat, aucune des subventions versées aux associations n’a été supprimée ni revue à la baisse.
Une liste exhaustive de toutes les associations de la Commune avait d’ailleurs été préparée par les services de la Mairie et placée sur chaque chaise.
Idem pour les commerçants, artisans et professions libérales qui ont été référencés et à qui le Maire a apporté leur soutien. Il a ajouté qu’il était de notre devoir à tous de continuer à faire vivre les commerces de la Ville pour qu’ils perdurent.
Il a rappelé l’ouverture de deux nouveaux commerces dans la commune, à savoir : « Parfum de rose » tenu par Vanessa Beuchon et « Optique Châtillon » de Jacky Després.
« Favorisons notre Commune même si on aime bien entendu aussi, les autres », a-t-il souri.
Pour leur « travail remarquable », les acteurs du maintien à domicile ont, eux aussi, été remerciés par le Maire. « N’oublions pas que dans quelques années, ce sera sûrement à notre tour d’avoir besoin de leurs soins ». Il a rappelé l’importance d’une Maison médicale à Châtillon.
Ses pensées et voeux sont aussi allés vers les sans emploi, le CCAS (Centre communal d’action sociale), le personnel et les résidents de l’EHPAD des Prés.
Il a remercié les acteurs du fleurissement qui rendent la Ville plus belle et plus accueillante ainsi que l’ensemble du personnel communal qui assure le bon fonctionnement de la Commune et, bien entendu, l’ensemble de son Conseil municipal.
« Sans eux, je ne pourrais pas aller loin. C’est un travail d’équipe que nous réalisons pour le bien-être des habitants et le développement de la Commune ».
Il a également évoqué le débat national qui est, en ce moment, dans bon nombre d’esprits. « S’il faut faire un débat citoyen, je mettrai tout en oeuvre pour le faire. Il faut que nous essayions, ensemble, de sortir de cette crise ».

Ce qui a été réalisé en 2018 :

- L’amélioration de l’éclairage public avec le passage en LED de nombreux points lumineux. Ce projet se réalisera sur 12 ans.
- La réfection et l’isolation des bâtiments communaux
- Le revêtement de la route de Villiers
- L’inauguration de la route de Beaulieu
- La remise en état des maisons « Gitton » acquises par la Commune.
- Le PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal)
- La mise en place d’un centre des « Restos du coeur » dans la zone artisanale des Champtoux sous l’impulsion de la Communauté de communes et avec l’aide financière de l’Etat.

« L’année 2019 sera une grosse année », a annoncé Emmanuel Rat.
« On a fait des aménagements à l’écart du centre-Ville et à son détriment mais c’était un choix que nous assumons tous ensemble ».
Cette année sera donc transitoire puisqu’elle sera la dernière « grosse » année de remboursement des emprunts.
Après ça, les travaux du centre-Ville pourront commencer ! La plupart des études sont déjà faites ou en cours et elles vont se poursuivre cette année. Dans un premier temps ce seront la Grande rue, la place Saint-Anne et la rue du Glacis qui seront réhabilitées en eau, en électricité, en éclairage. Le reste suivra…
La Commune qui a fait l’acquisition de 6 hectares de terrains prévoit un lotissement derrière « Les Prés ». Les terrains ne seront pas vendus chers, l’intérêt étant d’attirer une nouvelle population nécessaire à l’essor de Châtillon.
Côté impôts, ils n’ont pas augmenté et n’augmenteront pas 2019. « D’après les chiffres, nous en sommes 1/ » en-dessous de la moyenne départementale ». Il fait donc bon vivre financièrement à Châtillon !
Le pont : nous vous en parlons chaque semaine. Les travaux sont en cours et continuent de bien avancer. Un vrai soulagement pour le Maire qui attend beaucoup de ce nouveau pont que ce soit d’un point de vue touristique comme d’un point de vue pratique pour les usagers et, évidemment, d’un point de vue sécuritaire.
Autre sujet important qui a fait débat cette année : la fermeture potentielle du bureau de Poste. Elle reste, après de multiples pétitions et lettres et l’intervention de Jean-Pierre Sueur, Sénateur, ouverte. Mais, avec des horaires restreints.
A terme, la Municipalité devra trouver une solution car comme le souligne le Maire : « il est impossible pour une Commune de près de 3200 habitants de ne pas disposer d’un bureau de Poste ».
Le recensement est en cours et le Maire a tenu à remercier toutes les personnes qui en ont la charge.
Pour cette année 2019, le Maire a formulé le voeu d’un emploi pour tous, d’un monde de paix, de tolérance et de respect. Il se dit prêt pour un nouveau mandat…

Jean-Pierre Sueur, Sénateur, a ensuite pris la parole.
Il a abordé le sujet de la Poste qu’il défend vivement : « C’est tellement important que le facteur continue d’arriver dans chaque maison de ce pays. On va devoir se battre. »
Il a salué l’investissement de la région Centre aux Maisons de santé. Sur le Loiret, 85 ont été financées, en partie, par la Région.
Il a terminé en souhaitant beaucoup de bonheur aux Châtillonnais.

Anne Leclerc, vice-présidente de la Région Centre-Val-de-Loire a souhaité à tous, une excellente année. Elle a mis en avant l’événement régional de cette année : le 500e anniversaire de la Renaissance et invité la population à se rendre aux diverses manifestations prévues sur tout le territoire. Elle a terminé en formulant le voeu que tous sachent se mobiliser pour vivre mieux, vivre mieux ensemble.

Claude De Gannay, Député, a commencé son discours en n’oubliant pas de transmettre le plaisir qu’il a de venir à Châtillon. « Titi, c’est toujours un plaisir de t’écouter et je suis ravi de voir que votre cohésion,à Châtillon, fonctionne bien au vue de la nombreuse assistance présente ».
Il a souhaité que 2019 soit une année d’apaisement, de discussion, d’échange mais qu’elle s’appuie sur des réalités pour mettre fin aux décalages. Enfin, il a souhaité que Châtillon continue à vivre avec le même esprit de conquête et d’optimisme.

Paul Laville, le sous-préfet du Loiret, a commencé son discours avec sa formule désormais habituelle à Châtillon : « Cher Titi ». Il a eu une pensée pour Patrick Desbois : « Je l’associais souvent à vous, cher Emmanuel. Quand vous entriez dans mon bureau, vous n’étiez plus maires mais avocats », a-t-il souri.
Il a énoncé les statistiques de mortalité sur les routes du Loiret qui sont en forte baisse : 45 morts cette année.
Il a salué l’action menée auprès des « Restos du coeur » par Alain Bertrand, le président de la Communauté de communes.
Il a invité chacun à aimer notre territoire et à le défendre.

Tout le monde a ensuite été invité à partager le verre de l’amitié et la galette des rois. L’occasion aussi de discuter et d’échanger…



Meilleurs vœux

Voilà maintenant presque quatre ans que je partage, avec vous, la vie de la Ville sur le site Internet de la commune. En ce troisième jour de l’année 2019, je tiens donc à vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Qu’elle soit emplie de joie, de bonheur et qu’elle voit vos projets se concrétiser.

Je tenais aussi à partager, avec vous, le plaisir que j’ai à œuvrer à Châtillon. En quatre ans, j’y ai rencontré des personnes formidables, étonnantes, bienveillantes. Même si je passe la plupart de mon temps à courir à la recherche de la moindre information pour alimenter le site, je prends aussi le temps de partager, avec vous, une petite part de gâteau, un petit verre, une petite chansonnette. Ces moments sont toujours privilégiés et je ne me lasse pas de vous découvrir, d’apprendre, de vous écouter, de vous photographier aussi… J’espère vous voir et vous entendre encore longtemps. Pour ceux qui ne me connaissent pas encore mais vous êtes peu, vous me repérerez facilement avec mon appareil photo autour du coup ou le téléphone à la main. Si vous avez des informations à me faire passer ou si vous souhaitez me contacter, vous trouverez un lien sur le site « Contacter la rédaction » grâce auquel vous pourrez directement m’envoyer un mail.

Par le biais de ce petit article, je souhaite aussi remercier tous ceux qui m’ont fait et me font confiance : les élus, les services de la Mairie les artisans, les commerçants, les entreprises, les associations et tous les Châtillonnais. Le site Internet de la Commune est, pour tous, un moyen d’être informé sur la vie de la Ville mais aussi de la mettre en valeur. N’hésitez pas à aller y jeter un petit coup d’œil !

A bientôt quelque part à Châtillon…

Lolita,



Tour d’horizon des maisons illuminées

A Châtillon, la Municipalité n’est pas seule à rendre la ville plus attrayante pour les fêtes de Noël. Nombreux sont les habitants qui décorent et illuminent leurs maisons. Que ce soit route de Beaulieu, route de Pierrefitte, rue du Cimetière, aux Marnes, rue de la Boyaudière ou encore rue de la Marne, nombreux sont ceux qui vous mettent des étoiles et des lumières plein les yeux !

Découvrez, en photos, les maisons illuminées de Châtillon !
(Certaines maisons décorées ne seront peut-être pas en photos ici. Veuillez ne pas nous en tenir rigueur, certaines ont pu échapper à notre vigilance).



Bonne humeur au repas des anciens

Chaque année, la Municipalité invite et offre un repas aux anciens de Châtillon. Pour cette édition encore, nombreux étaient ceux qui avaient répondu à l’appel : plus de 180 personnes sont venues partager cette manifestation spéciale.

Comme c’est la coutume, ce sont les membres de l’association « Les Anciens d’Algérie » qui offraient l’apéritif, préambule de cette journée dédiée aux personnes de 70 ans et plus, accompagnées de leurs époux, conjoint(e)s ou concubin(e)s.
Après que tous se soient installés aux tables de leur choix, le Maire a fait un discours pour rappeler que ce repas est l’occasion de sortir et de voir du monde pour les plus isolés. Il a donné quelques informations concernant la fermeture prévue de la Poste et le début des travaux du pont sur la Loire.
Il a aussi tenu à saluer les traiteurs de cette journée, Florent Dessenon et son épouse, à la tête du restaurant « Le Vieux port » situé rue du Port.
Ensuite, il a remis des présents aux quatre personnes présentes les plus âgées : des fleurs pour ces dames et des magnums de champagne pour ces messieurs.
• Berthe Verdon épouse Mouillot, 98 ans
• Marie-Rose Chantereau épouse Depont, 97 ans
• Roger Bedu, 91 ans
• Gilbert Challouet, 91 ans
étaient les quatre aînés de cette journée.

Côté animation, « on ne change pas une équipe qui gagne », a souri Emmanuel Rat. C’est donc tout naturellement et, à la demande des convives de l’année passée, que la Municipalité a, de nouveau, sollicité la chanteuse « Nell » ainsi qu’Olivier et Denis, les deux compères musicien et chanteur.
Comme toujours, Nell a su mettre l’ambiance, faire danser et chanter une bonne partie de la salle. Elle a invité trois hommes à faire les « Dalton » et deux femmes à danser façon meneuse de revue. Un pur moment de rigolade que tout le monde a vivement apprécié. Pour l’occasion, elle avait revêtu ses plus beaux costumes, tantôt Dalida, tantôt cow-girl ou encore dans le style du carnaval de Rio. Son talent et sa bonne humeur contagieuse ont embarqué tout le monde et peut-être même un peu plus ces messieurs qui ne sont pas restés insensibles à son charme.
Au moment du dessert réalisé par la boulangerie du Port, Olivier et Denis sont entrés en piste pour faire digérer les convives, en dansant.
Du Tcha-tcha au paso doble en passant par le tango, la piste a été foulée avec beaucoup d’entrain. Les sourires sur les visages laissaient manifestaient du succès de cette journée.



Le Téléthon continue de mobiliser les Châtillonnais

A l’échelle nationale, le Téléthon a récolté moins d’argent que l’année dernière. La situation actuelle n’a pas vraiment soutenu l’événement qui s’est déroulé pendant les manifestations des « Gilets jaunes ».

Le samedi 8 décembre, à Châtillon, la solidarité était bien au rendez-vous. La formule de l’année passée a été reconduite. Ainsi, c’est au Centre socio-culturel et non plus au gymnase que les bénévoles se sont retrouvés vers 18h30. Au programme : vin chaud, punch et soupe à l’oignon préparés et servis par le Maire et son épouse. Martine et Joël Coutant, toujours aux crêpes !
Patrick Chausson était venu avec son instrument de prédilection, l’accordéon, pour un prélude musical en attendant le concert de « L’Union musicale » et de « La Clef des chants » qui avait lieu vers 20h30. Cette année, les choristes sont venus nous accompagner, Patrick et moi-même, pour pousser la chansonnette.
Ainsi, nous avons repris des titres de Charles Aznavour, Renaud, Edith Piaf et bien d’autres. Un moment convivial très apprécié de tous !
Etait ensuite venue l’heure du concert auquel une cinquantaine de personnes ont assisté. En parallèle, d’autres animations étaient organisées par les associations : le « Badminton club », le « Tennis club », « Le Don du sang ». Les commerçants ont aussi œuvré pour la cause et, en tout, le Téléthon à Châtillon a permis de récolter 1600 euros.
En amont, la Bibliothèque avait aussi participé via une vente de livres et de citrouilles, « Les Randonneurs ligériens » avaient également participé pour la cause des handicapés.

Merci à tous ceux qui ont participé et qui continuent à se mobiliser !



A la commémoration du centenaire du 11 novembre

L’événement national a rassemblé beaucoup de monde à Châtillon ce dimanche 11 novembre. En effet, au moins 300 personnes étaient venues rendre hommage aux disparus de la Première guerre mondiale et honorer leur mémoire.

Au départ de la Mairie, le parvis était bondé de monde ! La Gendarmerie, les porte-drapeaux, les pompiers, « L’Union musicale », le Maire et l’équipe municipale étaient présents pour célébrer le 100ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre.
Beaucoup d’enfants étaient là aussi, accompagnés par Christophe Reynaud, le directeur de l’Ecole.
Après un préambule musical, le cortège est parti en direction du Monument aux morts, toujours aux sons des instruments de « L’Union musicale » à qui David Coutant a fait l’honneur de sa présence entouré de son père, de son frère et de son fils. Ce membre de la Garde républicaine originaire de Châtillon était, pour l’occasion, au tambour.
Au Monument aux morts, le Maire a déposé une gerbe, accompagné par un ancien combattant. Emmanuel Rat a, ensuite, prononcé le discours du président de la République en l’honneur des morts pour la France.
S’en est suivie une minute de silence, puis l’énumération des combattants châtillonnais par trois des Conseillers municipaux : Colette Baron, Patricia Legras et Vincent Gitton.
Vous retrouverez les noms en bas de cet article sur cette page et dans la vidéo en page d’accueil.
Les enfants de l’Ecole ont, ensuite, lu un texte en mémoire des morts au combat puis, chanté la Marseillaise. Le Maire les a vivement remerciés pour leur intervention.
Après un défilé dans la Ville, tous se sont retrouvé, de nouveau, à la Mairie. Là, Christine Boucheron, porte-drapeau, a été décorée de la Croix du combattant pour 20 années de service en tant que militaire.
Les enfants ont chanté une nouvelle fois, a cappella, sur le parvis de la Mairie. « L’Union musicale » a suivi. Enfin, le Maire a salué la présence de la population et l’a invitée à partager le verre de l’amitié après avoir distribué des paquets de bonbons aux plus jeunes.

1914 :

• Emile Blond
• Emile Blondeau
• Lucien Brague
• Henri Bris
• Henri Brusseau
• Léon Fougère
• Georges Gaudard
• Marcel Gibault
• Paul Gobin
• André Godard
• René Godon
• Justin Grandry
• Emile Gressin
• Guitte Beauchet
• Georges Huet
• C-Georges Huet
• Emile Houard
• Houard Lacas
• René Maréchal
• Louis Milan
• Alexandre Moreau
• Auguste Muzeau
• Athanase Peloille
• Henri Ragu
• Célestin Raymon
• Georges Redron
• Raymond Redron
• Henri Rimbault
• Fernand Samour
• Clément Thomas
• Henri Turpin
1915 :

• Edmond Archambault
• Patient Archambault
• François Ayon
• Henri Bailly
• André Baptiste
• René Baptiste
• Alphonse Barnault
• Emile Baudrier
• Louis Baudrier
• Henri Berneau
• Auguste Bonin
• Edouard Borderiou
• Marcel Brusseau
• Fernand Buisson
• Louis Chamaillard
• Marcel Chapeau
• Eugène Chertier
• Marcel Chertier
• Fernand Chevalier
• Alexandre Coquet
• Augustin Coquillet
• Albert Depond
• Emmanuel Egrot
• René Fignoux
• Maurice Gaudin
• René Gitton
• Eugène Jeauneau
• Fergus Josneau
• Alphonse Jublot
• Henri Leturc
• Edgar Leveau
• Ulysse Loison
• Maxime Maréchal
• François Melot
• Henri Melot
• Octave Mery
• Louis Mignard
• Abel Milan
• Auguste Morin
• Clément Nicolas
• Pierre Pasdeloup
• Gaston Pelloile
• Gustave Pichery
• Armand Portal
• Raymond Reby
• Gabriel Redron
• Eugène Robert
• Henri Rouzeau
• Henri Samour
• Patient Samour
• Théodore Thiault
• René Thinat
• Gaston Touzeau
• Louis Vatan
• Alfred Vernoy
• Louis Vissef

1916 :

• André Blondeau
• Raymond Botton
• Lucien Brague
• Alexandre Buttet
• Antoine Chapeau
• Jules Chartier
• Charles Chertier
• Isidore Chollet
• Marcel Delagneau
• Roger Feully
• Docteur Fernand Garreau
• Raymond Gateau
• Eugène Gibault
• Justin Gibault
• Martial Gravethe
• Lucien Gressin
• Roger Jutet
• Maurice Lenat
• Eugène Morin
• Henri Ragu
• Achille Simon
• Charles Simonet
• Edmond Soyer
• Paul Timonier
• Marcel Trebillard
• Alfred Turpin
• René Turpin

1917 :

• Maurice Ayon
• Henri Ayon
• Louis Baptiste
• Emile Depond
• Jules Evezard
• Ulysse Fable
• Gaston Glardon
• Auguste Guemeau
• Fernand Hardy
• Louis Marquereau
• Louis Moret
• Emile Pialat
• André Renard
• Joseph Roy
• Louis Villoing

1918 :>

• Abrue Louis
• Jules Barnault
• Camille Bedu
• Emile Bedu
• Henri Berton
• Georges Bongibault
• Gaston Brague
• Albert Champault
• Alexandre Chobert
• Albert Chollet
• Romain Faillat
• Fernand Fougeron
• Lucien Fougeron
• E-Emile Gitton
• Emile Gitton
• Jules Gitton
• François Huet
• Joseph Paris
• Jules Perrot
• Edmond Pichery
• Faustin Ragu
• Anatole Simonet
• Alfred Tartinville
• Albert Vergne
• Docteur Georges Vignon
• Maurice Moriset
• Henri Montagu
• Emile Agogué
• Patient Besle
• René Gitton
• Amédé Gitton
• Lassard-Berthault




Un nouveau visage pour le site Internet

Comme vous l’avez peut-être remarqué, le site Internet s’est fait une petite beauté. Depuis 15 jours, c’est sur une toute nouvelle page que vous arrivez en vous connectant à chatillon-sur-loire.com.

La page d’accueil a été entièrement revue et les quelques 400 pages du site également. Le nouveau site que nous vous proposons est entièrement responsive c’est-à-dire qu’il s’adapte à n’importe quel outil ou support depuis lequel vous vous connectez. Son utilisation en est donc facilitée et vous pouvez voir l’intégralité de la page d’accueil en faisant glisser vers le bas. Plus besoin de décaler de droite à gauche !
Nous vous proposons désormais un calendrier pour les manifestations à venir ainsi qu’un moyen plus facile d’accéder aux pages services et aux associations grâce à un menu déroulement aux choix multiples. Les pages ont été revues et vous trouvez à droite de chacune d’entre elles les informations pratiques, les articles se trouvent désormais sur la gauche.
Le menu a, lui aussi, été intégralement revu pour faciliter vos recherches.
Le bandeau dont vous aviez l’habitude en haut de la page « Informations pratiques » est devenu un onglet dans le lequel vous retrouvez les arrêtés, les assemblées générales, les informations ponctuelles urgentes ainsi que les permanences.
Ce nouveau site a été réalisé par standesign.fr et moi-même avec le pilotage de la Commission culturelle du Conseil municipal, soucieux de vous offrir des services toujours plus adaptés et pour vous permettre une meilleure utilisation.
Nous vous souhaitons une bonne visite et nous sommes prêts à recevoir vos remarques. Pour se faire, vous pouvez me contacter en cliquant sur « contacter la rédaction ».
A bientôt et, n’hésitez pas à nous transmettre vos flyers, affiches, informations afin de les communiquer sur le site.

Un nouveau visage pour le site Internet




Non à la fermeture du bureau de poste

L’année dernière, la Municipalité apprenait l’annonce de fermeture de la Poste. Depuis, elle a entrepris des démarches pour conserver ce bureau de poste, le seul qui demeure encore dans l’ancien canton de Châtillon et qui sert les 6 communes qui y étaient attachées.

Le 26 juillet dernier, la Poste proposait, par un courrier, une solution de partenariat avec la Commune sous la forme d’Agence postale communale ou d’un Relais poste commerçant. En effet, l’année passée, La Poste avait annoncé la fermeture prochaine du bureau de poste à Châtillon, pas assez fréquenté selon leurs dires.
A l’époque, l’ensemble du Conseil municipal s’était fermement opposé à cette annonce et l’avait fait savoir. Aujourd’hui encore, la Municipalité s’y oppose ainsi qu’aux propositions citées plus haut.
La Commune avait un délai de 2 mois pour répondre à la proposition de la Poste soit jusqu’au 26 septembre. La Mairie a souhaité demander un délai supplémentaire d’un mois par le biais de deux courriers restés, à ce jour, sans réponse.
Le Conseil municipal après s’être réuni et en avoir délibéré continue de s’opposer à la fermeture du bureau de poste mais également à son changement de statut. La motion adressée à la Poste et à la Préfecture ainsi qu’aux journaux locaux rappelle : « Nous avons noté que la fréquentation de ce bureau de poste, unique dans l’ex-canton de Châtillon, est plus importante qu’on ne voudrait le laisser croire. Les statistiques de fréquentation de notre bureau châtillonnais sont effectivement faussées car nombreux sont les clients qui se voient invités par les conseillers financiers à se rendre à Briare pour l'étude de leur dossier. Les élus s’opposent également aux partenariats proposés car ils ne sauraient répondre aux besoins en termes de qualité comme de faisabilité. Un Relais Poste Commerçant est peu envisageable pour un commerçant de la commune dont ce n’est ni la fonction ni la capacité car il est, en premier lieu, préoccupé par son activité professionnelle propre qui occupe tout son temps.
Ouvrir une agence postale communale n’est pas plus raisonnable dans le contexte de baisse importante des dotations d’Etat. La Commune ne dispose plus, hélas, d’une marge financière suffisante pour envisager des dépenses de fonctionnement supplémentaires. En effet, une agence postale communale impliquerait des dépenses importantes en termes de personnels, de charges courantes, eau, ménage, assurances etc. sans compter la perte du loyer actuellement perçu auprès de la Poste (7200 euros annuel).
A noter, à cet égard, que la Commune avait déjà fait un effort conséquent en 2014, sur la demande expresse de la Poste, en se portant acquéreuse de l’ensemble du bâtiment de la Poste. A cette date, les services de la Poste, nous avaient assurés qu’en pratiquant de la sorte nous assurions la pérennité du service public de la Poste. Promesse oubliée ... aujourd’hui ! Pour toutes ces raisons, marquant leur volonté de maintenir le service public de proximité assuré par la Poste, les élus souhaitent le maintien du point de contact actuellement assuré par la Poste sur la Commune. »
Suite à l’envoi de ce courrier, le Maire, Emmanuel Rat, attend une réponse de la Poste. « Si celle-ci est négative, on lancera une pétition », précise-t-il.
La vie de la Ville dépend aussi, en partie, du maintient du bureau de poste. En effet, ceux qui souhaitent s’installer à Châtillon s’inquiètent, en premier lieu, des commodités. Difficile aussi pour les personnes âgées ne pouvant que peu ou pas se déplacer de se rendre à Briare, bureau de poste qui, à terme, lui aussi, pourrait peut-être fermer.
« Près de 6000 personnes bénéficient du bureau de poste de Châtillon, ce n’est pas rien » ; ajoute le Maire ».

Nous reviendrons, évidemment, sur le sujet dès que la Poste aura souhaité s’exprimer.



Le Maire parle du pont sur la Loire à Canal +

Vendredi 7 septembre, un documentaire intitulé « Nos ponts, côté pile » était consacré aux ponts suspendus dans l’émission « L’info du vrai l’événement » sur Canal +. La France compte près de 200 000 ponts qui traversent les fleuves mais sont-ils tous en bon état ? Voici la question sur laquelle ont voulu revenir les journalistes de Canal +…

Le mois dernier, à Gênes en Italie, un pont s’écroulait. Un événement qui n’arrive jamais ou presque… Dans le Loiret, en 1985, à Sully-sur-Loire, alors que des usagers l’empruntaient, le pont sur la Loire s’écroulait par moins 20 degrés.
Depuis, le Département est très vigilant et met tout en œuvre afin d’éviter un nouveau drame. C’est justement le cas pour le pont suspendu sur la Loire de Châtillon.
Ce dernier est fermé depuis trois hivers quand les températures sont inférieures à 0 degré. Une décision du Département partagée par le Maire, Emmanuel Rat qui rappelle dans ce reportage ne vouloir prendre aucun risque.
C’est avec le sourire qu’il confie aux caméras : « C’est en bonne voie, nous allons pouvoir dormir tranquilles ». En effet, les travaux vont démarrer très prochainement, début novembre précisément. En usine, l’entreprise Baudin à Chateauneuf-sur-Loire travaille déjà sur la fabrication des câbles. Nous nous y rendrons d’ailleurs d’ici peu afin de vous faire partager les différentes étapes.
Ces travaux sont très coûteux et comme le Maire le rappelle dans le reportage, 20 millions d’euros vont être consacrés à la réhabilitation du pont. Un budget considérable imputé au Département qui, comme les communes, a subi de grosses restrictions budgétaires.
Pour Châtillon, en tout cas, la catastrophe a été évitée et, à l’horizon 2021, les usagers pourront circuler en toute sécurité par tous les temps.
Il va donc encore falloir faire preuve de patience pour cet hiver en tout cas puisque ce sera le dernier avec lequel il faudra composer avec les restrictions climatiques.

Vous pouvez retrouvez la vidéo et l’intervention du Maire au lien suivant Canal + à partir de la 7ème minute.