Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Les labels

Châtillon fait partie des villes et villages fleuris depuis 2003


Châtillon fait partie des villes et villages fleuris depuis 2003. Elle arbore aujourd’hui fièrement ses deux fleurs et prend le chemin de la troisième.
www.villes-et-villages-fleuris.com



www.stationverte.com


Châtillon est “Station verte” depuis 2008. Elle fait partie des 500 communes distinguées en France.
www.stationverte.com



La commune est labélisée Station pêche depuis 2016


La commune est labélisée “Station pêche” depuis 2016. Elle répond ainsi à tous les critères demandés par les stations vertes station pêche
Pour les amoureux de la pêche, Châtillon c’est “The place to be” !
On en parle sur www.stationverte.com



Village touristique


Village touristique
Village touristique 2020 ! A découvrir absolument !



Village touristique

Village de caractère
L’Ecluse de Mantelot, la gare d’eau, Le Temple protestant, le Château-Gaillard sont des fleurons du patrimoine grâce auxquels la ville a obtenu le label, village de caractère. Ces quatre lieux ont d’ailleurs permis, en plus de l’obtention du label, la distinction “Patrimoine remarquable.



De nouvelles distinctions et de nouveaux labels pour la commune !

De nouvelles distinctions et de nouveaux labels pour la commune !

L’année dernière, nous faisions le tour des labels attribués à la Commune. Ils étaient au nombre de trois : “Station verte”, “Station pêche”, “Villes et villages fleuris”.
Cette année, deux labels et une distinction sont venus s’ajouter à la liste !

Châtillon est désormais “Village de caractère”, “Patrimoine remarquable” et “Village touristique 2020”.
Les deux premiers labels ont été attribués par le Département grâce à une initiative de valorisation du Loiret, de ses villes et villages.
Le dernier label, “Village touristique” a été attribuée par une société indépendante de tourisme qui vise à faire découvrir les lieux exceptionnels en France et dans le monde entier.
L’obtention du label “Village de caractère du Loiret” a été possible grâce aux fleurons patrimoniaux que la ville possède : l’Ecluse de Mantelot, la gare d’eau, Le Temple protestant, le Château-Gaillard, entre autres. Ces quatre lieux ont d’ailleurs permis, en plus de l’obtention du label, la distinction “Patrimoine remarquable”.
Il fallait aussi que la ville présente un certain charme avec un bâti entretenu, un aménagement urbain et paysager de qualité.
Dernier point : la ville ne doit pas dépasser 5000 habitants.
Ce label vise donc à mettre en lumière les petites communes, parfois délaissées pour les métropoles.
Grâce à la multiplication des labels, Châtillon compte bien attirer de plus en plus de touristes. Le grand camping et les gîtes dont dispose la commune permet d’accueillir un grand nombre de personnes de passage : un autre atout pour la ville.
Une aire de camping-cars avec toutes les commodités vous permettra aussi de vous détendre, face au port.
“Le Relais de Mantelot” ou “Le Vieux port” vous concocteront de bons petits plats et les commerçants et artisans de la ville vous feront découvrir leur savoir-faire.
La Loire, les canaux, les chemins de randonnée, les coins de pêche font de Châtillon un havre de paix où la nature est au cœur de toutes les découvertes.
Et comme le beau temps a décidé de faire du rabe, c’est le moment de se dépayser le temps d’un week-end.
En toutes saisons, Châtillon vaut le détour !
Voici les liens vers les activités proposées pendant votre séjour :

http://chatillon-sur-loire.com/balades-en-Loire-sterne.php
http://chatillon-sur-loire.com/circuit-randonne-canton.php
http://chatillon-sur-loire.com/peche.php
http://chatillon-sur-loire.com/loire-velo.php


Châtillon en lice pour une troisième fleur, à l’été 2021...

kevin merlot

C’est en 2003 que Châtillon a adhéré au label des « Villes et villages fleuris ». En 2012, la Ville a obtenu sa première fleur puis, une seconde en 2014. Pour cette année 2020, elle prétendait à l’obtention d’une nouvelle fleur, la troisième...

Le jury du “Comité régional des villes et villages fleuris” ne passera pas cette année. En effet, en raison des travaux d’envergure en cours dans le centre-ville, Bernard Bonnefont, Adjoint en charge du fleurissement et Christophe Macé, responsable des services techniques, ont préféré reporter.
C’est donc en août 2021 que le jury se déplacera à Châtillon afin de déterminer si la commune pourra être décorée d’une troisième fleur.
Cette distinction répond à une grille de critères régulièrement mise à jour. Elle permet non seulement l'évaluation mais sert également d'appui pour la collectivité qui peut ainsi s'en inspirer pour mener sa réflexion quant au fleurissement, à l'aménagement des espaces verts, à l'écologie.
Pour mettre toutes les chances de leur côté, la commune et, plus particulièrement, la commission “Fleurissement’ ont préféré attendre la fin des travaux. Ainsi, c’est un centre-ville tout neuf que le jury découvrira l’année prochaine.
Et, ce n’est pas tout ! Entre temps, les services techniques ont du pain sur la planche.
De nouveaux aménagements de verdures vont être créés place Saint-Anne, de nouveaux massifs verront le jour notamment route de Beaulieu. D’autres seront réaménagés en plusieurs endroits de la Ville.
Après les travaux, la Grande rue et la place Saint-Anne seront équipées de l’arrosage automatique.
“Un gain de personnel et une économie sur l’arrosage avec une plus grande efficacité”, explique Christophe Macé. Autant de points pris en compte par le jury, très attentif aux efforts fournis par les communes.
Un autre projet verra le jour avant l’été 2021 : l’installation de réserves d’eau. Deux cuves qui représentent, au total, 20m3. Là encore, une grosse économie et une initiative écologique qui permettront à la commune d’être autonome pour quasiment un mois d’arrosage.
Bernard et Christophe tiennent à le préciser : “Le fleurissement, on le fait d’abord pour que les habitants en profitent, pour qu’ils aient plaisir à se balader et à voir de jolies fleurs. La distinction c’est un plus !”


Châtillon, ville écotouriste et station-verte, sur le devant de la scène !

kevin merlot

Depuis 2008, la Commune a reçu le label “Station verte”. Elle participe depuis 7 ans maintenant à la Fête de l’écotourisme. Cette année, avec la crise sanitaire, l’événement n’a pas pu se tenir, ni à Châtillon ni dans les 500 autres communes de France labellisées.

L’équipe des “Stations vertes” a eu l’idée de faire voyager ses deux mascottes : Flora et Wizz à la découverte du patrimoine naturel des villes labellisées.
Châtillon a donc fait l’objet d’une visite virtuelle dans ce tour de France écotouristique.
“Le but est de donner envie aux gens d’y aller et de promouvoir cette belle nature qui nous entoure”, explique Lucie, chargée de communication au sein du label “Station verte”.
Cette visite virtuelle se présente sous forme de carte postale dans laquelle on retrouve les aventures de Flora et, notamment, ce qu’elle a découvert à Châtillon. Elle nous parle, bien sûr, de Mantelot, de son écluse : tout ce qui s’inscrit dans une démarche écotouristique.
Elle nous parle donc de la “Sterne”, le bateau de Loire de Bertrand Deshayes, des balades natures de Nathalie, son épouse mais aussi du parcours des murs peints, ces murs qui vous parlent et vous racontent quelques anecdotes de Châtillon avec les personnages qui ont marqué de leur passage.
Elle nous parle, bien sûr, de Mantelot, de son écluse : tout ce qui s’inscrit dans une démarche écotouristique.
C’est Pascale Huet, en charge des manifestations pour la Commune, qui a suivi de très près la réalisation de cette carte postale.
Pour Lucie, tout ce qui a été proposé et évoqué pour réaliser cette carte postale colle parfaitement avec l’écotourisme. “C’est un cheminement parfait, une belle expérience qui colle parfaitement avec l’esprit et la démarche tourisme/écologie et nature”.
Cette démarche permet de palier à l’annulation des fêtes de l’écotourisme qui sont très appréciées.
Une autre fête est organisée chaque année par le label “Station verte” du 21 septembre au 11 novembre : la fête du terroir.
Il s’agit là de valoriser les produits du terroir et de profiter de temps d’échanges autour de la gastronomie. Les communes labellisées ne sont pas obligées d’y participer mais “on les y encourage”, ajoute Lucie.
Flora et Wizz seront, à nouveau de la partie pour mettre en ligne quelques recettes, les goûter et les valoriser.
L’année dernière, Châtillon avait déjà fait l’objet d’une photo diffusée et éditée à 100 000 exemplaires dans une carte distribuée à toutes les communes “Stations vertes”.
La preuve, une fois de plus, qu’il n’y a pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour être dépaysés. De multiples trésors de trouvent à deux pas de chez vous et c’est le moment ou jamais de favoriser le tourisme de proximité... On vous attend à Châtillon !


L’Ecotourisme rassemble...

kevin merlot

La Fête de l’Ecotourisme, organisée ce dimanche 28 avril, a rassemblé beaucoup de monde. Cette année, c’est sous la forme de randonnées que s’est déroulée cette fête initiée par le label “Station verte”.

Depuis 2008, la Ville est labélisée “Station verte”, elle fait partie des 500 communes françaises à afficher ce label et à partager la même vision du tourisme.
Grâce à une grande biodiversité, à de nombreux sentiers de randonnées, aux cours d’eau qui la traversent, Châtillon a de multiples atouts touristiques et écologiques.
Deux domaines essentiels qui se conjuguent pendant la Fête de l’Ecotourisme et qui se veulent complémentaires.
Dimanche, pour célébrer et mettre en valeur l’écotourisme, c’est à la maison Gitton que les membres du Conseil municipal, les employés communaux et les bénévoles attendaient les promeneurs qui, dès 7h30, se sont bousculés pour participer à l’événement.
Plusieurs parcours étaient proposés : 8, 15 et 20 kilomètres. Les randonneurs avertis, eux, ont pu participer à une marche nordique.
A l’inscription, un petit plan du parcours choisi était donné aux participants.
Nous avons testé pour vous la plus petite marche avec les enfants. Depuis la maison Gitton, le parcours fléché et balisé nous emmenait vers le chemin du Pâtis qui nous dirigeait ensuite vers le chemin qui longe la route de Cernoy, en bordure de l’Ethelin. La randonnée s’est poursuivie vers “Les Fourreaux” pour nous ramener vers les petites ruelles perpendiculaires à la rue Haute. Pour chaque chemin emprunté, nous avons découvert une nature différente. Les chants des oiseaux ont accompagné notre balade, nous avons rencontré une multitude de fleurs et même réalisé un beau bouquet champêtre.
A l’arrivée, un buffet bien garni nous attendait.
Nous avons pu déguster nombre d’éléments rencontrés sur notre chemin. De l’ail des Ours, du lamier et des pissenlits dans une tourte, du lierre terrestre dans un gâteau au chocolat, des sirops de lilas et de violettes, de la sève de bouleau, de la pâte de coing et une délicieuse soupe d’orties.
En bref, les papilles et la curiosité des promeneurs ont été ravies.
Un joli coup pour cette édition qui comptabilise plus de 130 participants. De quoi satisfaire ceux qui ont mis du cœur à l’ouvrage pour préparer cette fête. Longue vie aux “Stations vertes” et longue vie à l’Ecotourisme !


A Châtillon, les labels s’additionnent

kevin merlot

La ville de Châtillon possède, à ce jour, trois labels : le label « Villes et villages fleuris », le label « Station verte » et le dernier en date, le label « Station pêche ». Ces trois labels représentent l’esprit de la Commune : soucieuse du bien vivre de ses habitants et réservant un accueil privilégié à ses touristes.

C’est en 2003 que Châtillon a adhéré au label des « Villes et villages fleuris », en 2012, la Ville a obtenu sa première fleur puis, une seconde en 2014.
« Villes et villages fleuris » est un label créé en 1959 sur la base de critères d'attribution et sous réserve d'une réelle motivation de la part de la commune candidate. Le but initial était le développement économique local en favorisant le fleurissement et les espaces verts.
Le symbole reste la fleur, même si les critères d'attribution ne cessent d'évoluer depuis lors afin de s'adapter aux nouveaux enjeux, notamment la qualité de vie, la nécessité de préserver la biodiversité et de mettre en valeur l'environnement. L'aspect humain et notamment le lien social font également partie intégrante des critères.

Ce label est géré par le Conseil national de Villes et Villages fleuris, association loi 1901. Une grille de critères est régulièrement mise à jour. Elle permet non seulement l'évaluation mais sert également d'appui pour la collectivité qui peut ainsi s'en inspirer pour mener sa réflexion quant au fleurissement, à l'aménagement des espaces verts, à l'écologie.

Réfléchir aux réponses que l'on peut apporter à cette grille de critères permet à la Commune de penser son aménagement. A Châtillon, les élus attachent une grande importance à la pertinence des plantations ainsi qu'à la créativité.
Cette partie fleurissement est gérée par Bernard Bonnefont, Adjoint. Il permet à la Commune de faire partie des 4835 communes françaises labellisées « Villes et villages fleuris ». Rien ne serait non plus possible sans l’investissement des conseillers membres de la Commission et le travail des employés des services techniques.

Une commune labellisée « Ville et villages fleuris » peut obtenir de 1 à 4 fleurs ainsi que des trophées et prix spéciaux (prix de la diversité végétale, prix national de l'arbre, prix de la mise en valeur du patrimoine, prix du fleurissement des jardins familiaux collectifs, prix de l'action éducative et pédagogique, prix Station Verte, prix national du jardinier(ère), prix de la Valorisation touristique du Label). Dans tous les cas, c'est une reconnaissance pour la commune du travail accompli.

Impliquer les habitants dans l'obtention et le maintien des fleurs de ce label est une démarche qui créé du lien social. A Châtillon, le concours des Maisons fleuries est attendu, chaque année, faisant de cette cérémonie un véritable événement. Cela revient aussi à associer les habitants à l'obtention de la (ou des) fleurs du Label car ne sont pas pris en compte que les parterres municipaux.

La biodiversité n'est pas un vain mot à Châtillon puisque notre territoire comprend un espace géré par le Conservatoire d'espaces naturels de la Région Centre-Val-de-Loire sur lequel on trouve une végétation typique ainsi que certaines espèces emblématiques des bords de Loire (la sterne niche, le castor y est installé). La Commune entretient des relations étroites avec le CEN.

Le site de Mantelot, classé aux Monuments historiques, compte aussi beaucoup dans ce label.

Concrètement, comment se passe l’obtention du label ?

La première année, la Ville fait acte de candidature en déposant un dossier motivé dans lequel elle décrit son patrimoine tant architectural que végétal et explique pourquoi elle se porte candidate.
Un jury passe et décerne une fleur si méritée.
Ensuite, une visite du jury intervient tous les trois ans afin de vérifier le maintien ou l'augmentation du nombre de fleurs. Il s'agit d'un jury régional (le jury national ne visite que les communes labellisées 4 fleurs). Le jury régional est composé d'élus et de professionnels qualifiés dans les domaines du tourisme, de l'horticulture, des paysages et de l'environnement.
Pour autant, les années non contrôlées peuvent être sanctionnés si, lors d'un passage pour se rendre ailleurs, le jury remarquait un trouble quelconque.

Contrairement au label « Villes et Villages fleuris » précédemment évoqué, le label Station Verte s'adresse aux communes de petite ou moyenne taille, qu'elles soient à la campagne, à la montagne ou sur le bord de mer.

Le label « Station Verte » a été créé en 1964. Il est géré par la Fédération française des stations vertes, association loi 1901. Cette association décerne également le label « Villages de Neige » et « Station Pêche ».

Dès lors qu'une commune a une activité touristique et qu'elle compte moins de 10 000 habitants, elle peut se porter candidate au label « Station verte » à condition de répondre à plusieurs autres critères.
La nature doit y occuper une place importante. Ainsi, des sentiers de randonnées pédestres et VTT doivent exister et être entretenus. Elle doit aussi être dotée d’itinéraires cyclables. La tendance actuelle est aux déplacements doux, à chaque station de s'adapter.
Les savoir- faire locaux sont mis à l'honneur dans les « Stations vertes ».
Un bureau d'informations touristiques doit diffuser les offres et les renseignements touristiques, de nombreuses offres d'hébergement doivent être proposées (hôtels ou chambres d'hôtes, gîtes, camping deux étoiles minimum …)

Une cinquantaine de critères permettent d’évaluer les « Stations vertes ». Certains sont obligatoires, d'autres optionnels. Parmi ceux-ci, la Commune se doit de participer au concours des Villes et villages fleuris.

Aller en vacances dans une « Station verte » c'est aller en vacances dans une destination « Nature ». C’est justement ce que recherchent les touristes qui se rendent à Châtillon.

Châtillon-sur-Loire fait ainsi partie des 500 « Stations vertes » et des 10 « Stations pêche » en France.

Toutes les communes labellisées « Station verte » ont une même vision du tourisme. C'est pourquoi, lors du congrès annuel des « Stations vertes », les congressistes participent à des ateliers sur des thèmes en rapport avec le développement touristique. Ils mettent en commun leur expérience et réfléchissent ensemble pour progresser dans leur offre touristique. Le congrès des « Stations vertes » n'est pas une simple formalité. Un réel travail de réflexion est mené, en ateliers, autour du devenir des « Stations vertes », de ce qu'on veut en faire. En effet, les « Stations vertes » s'adaptent à l'attente des touristes pour être plus compétitives et « retenir » le touriste initialement de passage en lui proposant une offre adaptée à son attente.

Un virage a été opéré vers l'écotourisme à l'occasion du cinquantenaire des « Stations vertes ». La définition de l'écotourisme issue des travaux de Jonathan Tardif, chercheur québecois, a été retenue par la Fédération : « Un tourisme axé sur la nature et les patrimoines (architectural, naturel et immatériel) et qui possède une composante éducative.
Une forme de développement qui contribue au bien-être des communautés locales et qui encourage leur participation, un tourisme qui contribue à la protection du patrimoine naturel et culturel ainsi qu’au cadre de vie ».

Est ensuite venu un partenariat entre la fédération française des Stations vertes de vacances et des Villages de neige et la Fédération nationale de la pêche en France. Ce partenariat permet de travailler ensemble pour promouvoir le développement du loisir Pêche dans les Stations vertes. Il s'agit, en même temps, de valoriser et de protéger les milieux aquatiques.

Labellisée « Station verte » le 8 octobre 2008, Châtillon a obtenu le label « Station Pêche » en octobre 2017. Actuellement il existe plusieurs temps forts pour les Stations vertes : la fête de l'Ecotourisme en mai, la fête du Terroir à l'automne et le congrès annuel en octobre.

A partir de 2019, chaque « Station verte » sera contrôlée tous les 6 ans, soit une centaine chaque année. Ce sera l'occasion de faire le point et de s'interroger sur la démarche engagée par la Commune en matière d'offre touristique.

Châtillon ne compte pas en rester là ! Le camping devrait prochainement concourir à l’obtention d’une nouvelle étoile et de nombreux projets sont dans les tuyaux avec l’association de pêche notamment. Sans oublier les élus qui réfléchissent, sans cesse, à faire évoluer le tourisme et le dynamisme de la Ville en la matière.

Cet article a été réalisé avec l’aide précieuse de Patricia Legras, Conseillère municipale très engagée pour l’écologie et très impliquée pour le tourisme.