Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

L’écluse en Loire de Mantelot

Le patrimoine fluvial de notre territoire sur TF1 !

Le patrimoine fluvial de notre territoire sur TF1

Publié le 9 juin 2021

Apres France Bleu et France 3, la Loire et le canal latéral ont eu leur moment de gloire dans un reportage de la chaîne de télévision TF1. Avec Bertrand Deshayes, batelier, les journalistes sont allés à la découverte des richesses de notre patrimoine.

Il est 10 heures, à peine ! Et c’est l’heure où, chaque matin, Bertrand Deshayes prend son fûtreau depuis l’écluse de la Folie pour rejoindre celle de Mantelot. Le bateau, c’est son moyen de transport, c’est exclusivement avec son fûtreau ou sa toue qu’il se déplace.
Et, depuis deux ans, c’est aussi à bord de “La Sterne” qu’il embarque touristes et locaux à la découverte du fleuve sauvage et des canaux.
Du pont-canal de Briare à l’Ecluse en Loire de Mantelot en passant par le barrage de l’île d’Ousson, les passagers en prennent plein les yeux. Bertrand aussi !
Il s’émerveille chaque jour un peu plus devant un patrimoine aussi somptueux. C’est d’ailleurs pour cela qu’il met toute son énergie à la conservation et à la rénovation de ce joyau. C’est tout cela que la chaîne de télévision a souhaité mettre en images et faire découvrir aux téléspectateurs.
A Châtillon, la situation est idéale pour admirer et profiter de ces constructions chargées d’histoire. Autrefois, le transport de marchandises se faisait presque exclusivement via la flotte. Les canaux et le pont-canal, notamment, témoignent de cet héritage.
Bertrand, lui, le fait revivre avec sa toue à bord de laquelle il aime partager ses connaissances et nous en apprendre toujours davantage.
Un coup d’œil à droite, le héron cendré vient de déployer ses ailes et de s’envoler. A gauche, les guépiers d’Europe font leurs nids dans les falaises. Des coquelicots à perte de vue, l’odeur d’amande que dégage le prunelier : voici encore d’autres trésors que vous pourrez découvrir avec Nathalie Deshayes, la femme de Bertrand, en allant cueillir des plantes sauvages comestibles pendant les balades qu’elle propose.
Sur l’eau, à vélo ou à pied, il n’y a pas un moment où vous ne serez étonnés par la diversité du patrimoine qui vous entoure !
Ce reportage de TF1, diffusé dans le journal du midi du 3 juin, était l’occasion de rappeler que le Loiret possède 1001 façons de vous séduire.
Retrouvez la vidéo de TF1 en cliquant sur ce lien : https://www.facebook.com/100000768795402/posts/4069892553046331/?d=n


Mesurer les risques de la baignade en Loire

Location bateaux électriques et vélos

Pendant l'été, les touristes sont nombreux à choisir les endroits bordés par la Loire comme destination de vacances ou comme halte de passage avant de rejoindre une autre destination. Mais attention à la baignade et à ses dangers.

Avant toute chose, il faut rappeler que sur tout le long du fleuve, la baignade est strictement interdite. Vous êtes nombreux à vouloir profiter de la Loire et de ses paysages exceptionnels en vous aventurant au milieu de l'eau et pourtant, vous prenez de gros risques !
Comme vous pouvez le remarquer en vous baladant sur ses rives, la Loire est composée de nombreux bancs de sable. Des bancs de sable qui, d'une minute à l'autre, peuvent s'affesser. Au milieu du fleuve, il y a aussi de nombreux gouffres, le niveau de l'eau peut facilement passer de 1 à 4 mètres de profondeur. N'oubliez pas non plus que le terrain est en pente et que rien n'arrêtera votre course si vous êtes emportés par le courant.
Vous savez nager mais il sera impossible pour vous d'apprivoiser le courant et de lutter. En quelques secondes, vous pouvez parcourir plusieurs centaines de mètres.
Nous souhaitons donc attirer votre attention sur la dangerosité de la baignade.
Les noyades en Loire et les accidents sont très fréquents. En un mois, deux enfants se sont noyés à Saint-Satur (Cher) et à Sully-sur-Loire (Loiret).
Sur la commune de Châtillon, la Municipalité et les acteurs du tourisme fluvial réfléchissent à une signalisation et à un espace de baignade sécurisé !
En attendant, faites bien attention à vous et prenez conscience du danger !

De Châtillon à Briare, découvrez le Loiret au fil de l’eau les 1er et 2 août !

l’EHPAD des Prés est épargné par le COVID-19

A l’initiative de Bertrand Deshayes, marinier installé à Châtillon-sur-Loire, une journée autour du tourisme aura lieu le samedi 1er août. De Châtillon à Briare, vous découvrirez les trésors naturels et le patrimoine exceptionnel des sites de Mantelot et du Pont-canal.

C’est suite à un appel à projet lancé par le Département sur le tourisme fluvial qu’est née cette idée de journée fluviale à la découverte de Châtillon et Briare.
Le projet monté par Bertrand Deshayes fait partie des deux retenus par le Département et se place en 1ère position, une aubaine pour le tourisme à Châtillon.
Le Pont-canal est, à ce jour, le site le plus visité du Loiret. Seul hic, les touristes, pour la plupart, s’y promènent, boivent un verre, mangent une glace et repartent ailleurs.
Le 1er août, les touristes seront invités à rester toute la journée grâce à de nombreuses animations.
En premier lieu, il s’agit de partager avec le public, l’histoire du canal et de la Loire.
Toutes les animations seront gratuites, financées à 80% par le Département et à 20% par la Communauté de communes Berry-Loire-Puisaye.
Le départ se fera à Briare avec les bateaux touristiques, à partir de 10 heures et jusqu’à 18 heures. Par groupe de 10 personnes, les bateaux emmèneront les touristes vers “Chocolats et chimères”, la chocolaterie située au bord du Pont-canal, pour une dégustation.
A Châtillon, le midi, c’est au restaurant “Le Vieux port” qu’il faudra être pour un apéritif. Un peu plus loin, à Mantelot, Nathalie Deshayes proposera une découverte des plantes sauvages comestibles avec dégustation.
Vous pourrez vous essayer au canoë-kayak de la base de Beaulieu jusqu’à l’écluse de la Folie à Châtillon. A votre arrivée, une autre dégustation vous sera proposée au relais de Mantelot. Au camping des Combles, c’est le vin de la cave Guérot de Beaulieu-sur-Loire que vous pourrez goûter. De l’écluse de la Folie au bassin de Mantelot, vous pourrez longer les bords du canal à pied ou à vélo à la découverte d’un paysage exceptionnel. Des vélos seront mis à disposition gratuitement.
Une balade en petit train vous permettra aussi de découvrir l’Ecluse des Combles et le pont-Canal de Briare, entre autres ainsi que des traversées en Loire entre Mantelot et les Combes avec "La Sterne".
Des vélos seront mis à disposition au Pont-canal.
Le soir, un repas et une soirée concert auront lieu au “Vieux-port” : informations et réservations auprès de Florent Dessenon au 02 38 31 18 26.
Cette journée se déroulera dans le respect des consignes et des gestes barrières.
Les réservations se font sur le site de l’Office de Tourisme www.terresdeloireetcanaux.com. Limité à 160 réservations.


Aujourd'hui, le bassin de Mantelot, son écluse, ses paysages, sont devenus des lieux incontournables de balades aussi bien pour les touristes que pour les promeneurs du dimanche. L'écluse date de 1838. Située en pleine nature, elle est classée au Monuments historiques depuis 1978.

Laissées longtemps à l'abandon et fermées durant de nombreuses années, ses portes laissent à nouveau, passer les bateaux naviguant en Loire.
Les passerelles qui la composent sont fleuries d'avril à septembre et viennent colorer son charme naturel.

Le bassin, situé à quelques pas, est alimenté par le canal latéral à la Loire. C'est un lieu de rendez-vous pour les pêcheurs. Il accueille aussi de nombreuses fêtes et manifestations, notamment la fête du 14 juillet, la fête de l'éco-tourisme ainsi que des brocantes, vide-greniers et autres animations ponctuelles.

D'ici peu, une gabarre en Loire s'ajoutera au paysage, il sera ainsi possible pour les touristes et les promeneurs de découvrir le lieu depuis le pont d'un bateau.

La maison éclusière abrite dorénavant le Relais de Mantelot qui propose chambres d’hôtes, repas et terrasse ensoleillée.
Et, non loin de là, vous pouvez apprécier les chemins des bords de Loire habités en véritable Musée : un musée en plein air dit " le Parcours poétique", résultat de trois ans de travail artistique et de partage, par les artistes de Châtillon et des alentours : soit 37 oeuvres installées sur le Parcours.

Voyagez bien à Châtillon-sur-Loire...



Pendant cinquante-huit ans, de 1838 à 1896, les bateaux en provenance du Sud et à destination de Paris ont traversé la Loire à Châtillon-sur-Loire, grâce à l’écluse de Mantelot.

Les bateaux qui arrivaient par le canal latéral à la Loire empruntaient alors le vieux Canal pour rejoindre la gare d’eau de Mantelot. Il fallait parfois attendre plusieurs jours ou parfois même plusieurs semaines avant que les conditions de navigation ne soient favorables. Quand le fleuve et la météo le permettaient enfin, les bateaux s’engageaient dans l’écluse de Mantelot et se lançaient sur la Loire en suivant un chenal créé par un ensemble de petites digues ou « chevrettes », les chevrettes d’Ousson, de Mantelot et de l’Escargot.

Arrivés devant l’écluse des Combles, un kilomètre plus loin, en rive droite, les bateaux devaient se retourner pour entrer, proue en avant, dans l’écluse. En sens inverse, les bateaux affrontaient le courant. Ils utilisaient pour cela plusieurs ancres lancées alternativement à droite et à gauche. A l’entrée du chenal, ils étaient halés par des cordages. Ces manœuvres pouvaient prendre de deux à quatre heures à la descente et de trois à six heures à la montée. De 1880 à 1896, la mise en service d’un toueur facilita quelque peu la traversée.

Plus de 4.000 bateaux traversaient la Loire chaque année à Châtillon-sur-Loire. Ce chiffre monta à 9.000 durant les années de service du toueur. Les naufrages étaient nombreux, près de dix par an. Les noyades de mariniers étaient monnaie courante car ces hommes de l’eau ne savaient généralement pas nager. En 1896, l’ouverture du nouveau canal et du pont-canal de Briare mit fin à ces périlleuses « traversées en Loire ».

Longtemps abandonnée, l’écluse de Mantelot, site classé aux Monuments Historiques en 1978, connaît aujourd’hui une nouvelle jeunesse. Depuis 2003, les portes de l’écluse s’ouvrent à nouveau pour laisser passer les bateaux de plaisance.

La maison éclusière abrite dorénavant le Relais de Mantelot qui propose chambres d’hôtes, repas et terrasse ensoleillée.



Le Relais de Mantelot
www.mantelot.fr



Télécharger la plaquette « L’écluse de Mantelot » de l’Office de Tourisme



Pour en savoir plus sur l’histoire des canaux
Le canal latéral à la Loire et l’ancien canal
L’histoire et les caractéristiques de l’écluse de Mantelot